Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Remettre l'envie au coeur du travail pour les seniors

Publié par le - mis à jour à
Remettre l'envie au coeur du travail pour les seniors

La sortie des seniors du monde du travail a souvent été dictée par des impératifs économiques, d'optimisation de la pyramide des âges. Les politiques n'ont pas anticipé le sujet de l'évolution de la population active. Malgré l'encre qu'elle a fait couler, la réforme des retraites a laissé de côté un sujet majeur : celui de l'envie de travailler. Cette question devrait être posée à chacun, y compris aux seniors.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le sujet de la place des seniors dans le monde du travail fait s'entremêler des éléments factuels comme la pénibilité au travail, la nécessité d'adapter les besoins des entreprises à de nouveaux enjeux, ou des éléments macro-économiques auxquels les organisations doivent faire face. Pourtant, il semblerait que les premiers intéressés n'aient pas été sollicités sur ce qui les anime dans la relation qu'ils ont avec le monde du travail. D'après une étude IFOP de mars 2023, 58% des seniors aimeraient poursuivre une activité rémunérée une fois à la retraite, dont 30% en tant que freelance.

« Qu'on me donne l'envie » ... de travailler

L'envie est au coeur de chacun, plus ou moins enfouie. Johnny Halliday l'a exprimé à sa façon dans une chanson vibrante. L'envie, ou le désir de faire quelque chose, est un vrai sujet dans le monde du travail. Ce sujet de l'envie de travailler chez les seniors n'a pas été abordé à notre connaissance, pourtant il le mérite. Mesurer l'envie de chacun des seniors dans son rapport au travail suppose de s'attaquer à un tabou : accepter que certains puissent avoir envie de continuer à travailler et, dans le même temps, valider le fait, que d'autres aient envie de prendre pour eux un temps nouveau, en dehors du monde du travail. Les discours politiques sur le sujet ajoutent de la confusion car ils ne portent pas cette dichotomie autour de l'envie.

Comme le disait le sage Confucius : « Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez jamais à travailler un seul jour dans votre vie ». Bien souvent, une fois devenu adulte, le travail choisi n'est pas le travail auquel on avait rêvé enfant. Pourtant c'est un sujet qu'il faut appréhender. Cela passe d'abord par un temps individuel, puis collectif, de réflexion autour de questions simples : au-delà des contingences financières, ai-je envie de continuer à travailler ? ai-je envie de changer d'univers, de métier, d'organisation ? Qu'est ce qui me rendrait heureux dans un nouveau travail ? Après quel idéal est-ce que je cours quand j'évoque le travail en tant que senior ?

L'envie dans le monde du travail

Mais comment placer ce sujet de l'envie dans le monde du travail ? Avec de la volonté pour faire émerger ce thème dans les entreprises, en prenant le temps nécessaire pour faire vivre une gouvernance interne permettant aux salariés d'instruire ces éléments.

Il conviendrait de proposer des cycles de sensibilisation des salariés, et d'affiner les plans RH autour de ce sujet. De nombreuses pistes peuvent être explorées. En premier lieu, l'acceptation que jeunes et seniors, salariés, indépendants, chômeurs puissent se lancer dans cette nouvelle appropriation de leur parcours professionnel. Dans un second temps, il faudra faire vivre cette acceptation et donc, d'une certaine manière, accepter de changer notre regard sur l'autre.

La banalisation dans le rapport au travail tue la force vive incarnée par les seniors

Le monde du travail tend à se libèrer depuis la pandémie et les confinements que nous avons vécus collectivement. Il reste maintenant à embarquer les seniors et à les considérer comme force vive au bénéfice du monde du travail. Ce n'est pas un travail à réaliser dans un ministère mais bien une approche à stimuler dans chaque entreprise. Les bénéfices d'intégrer les seniors dans le monde du travail sont nombreux : partage de la connaissance, vision complémentaire, regard sur la mémoire de l'entreprise, relation aux autres, apport intergénérationnel ...

L'envie est un nouvel horizon pour ceux qui souhaitent s'impliquer dans la révolution du monde du travail. Chacun y trouvera sa raison d'être. Les jeunes générations ont été les premiers à le comprendre. A nous tous maintenant de nous emparer de ce sujet comme un levier efficace pour dessiner l'avenir.

Pierre Yves Martin, consultant indépendant, médiateur et chroniqueur Radio est Business Partner au sein de OMS. En 2019, il a publié « Être dans le monde du travail » pour aborder des sujets comme l'estime de soi, la valorisation, ou encore le regard des autres dans l'entreprise.


 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

Good News by Netmedia Group

La rédaction vous recommande

Retour haut de page