Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Les jeunes sont confiants sur leur avenir professionnel

Publié par Julien Ruffet le - mis à jour à
Les jeunes sont confiants sur leur avenir professionnel

Les 18-24 estiment que leur formation leur offrira des perspectives professionnelles convenables. Cette affirmation est issue d'une étude publiée par le Groupe ISC et BVA mardi 11 octobre 2022.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les jeunes misent sur leurs compétences et leurs formations pour l'avenir. En effet, il serait 82 % des étudiants et 73 % des 18-24 ans à être confiants pour la suite de leur parcours. Cette proportion est livrée mardi 11 octobre 2022 dans une étude* publiée par le groupe ISC Paris et l'institut BVA.

Vis-à-vis de la formation, 33 % des jeunes souhaitent qu'elle facilite l'insertion professionnelle. Même proposition chez les étudiants qui veulent intégrer à leurs études des immersions professionnelles tout au long de leur cursus, comme de l'alternance ou des stages.

Équilibre pro et perso

Outre la formation, les attentes professionnelles des jeunes sont marquées par la nécessité d'un équilibre entre la vie professionnelle et personnelle. 45 % d'entre eux ne seraient pas prêts à tout sacrifier, faisant ainsi primer le bien-être. Ainsi, la réussite se mesure pour 44 % des étudiants dans le fait d'être épanoui au quotidien dans un travail.

En revanche, seuls 10 % des jeunes ambitionnent d'avoir un sentiment d'utilité dans leur profession. Aussi, 10 % d'entre eux souhaitent être en phase avec leurs valeurs et 7 % veulent améliorer le monde avec leur profession.

Bien-être au travail

Chez les jeunes, le bien-être au travail devient un sujet crucial en entreprise depuis la crise de la Covid-19. 85 % d'entre eux estiment que leur société doit veiller sur ce point pour qu'ils soient performants.

Cette notion peut passer selon eux par la flexibilité des horaires, par le fait que leur employeur tienne compte de leurs aspirations, par la possibilité d'autonomie au quotidien ou encore l'acceptation de la prise d'initiatives. Le salaire serait un critère de bien-être pour seul 28 % d'entre-deux. Enfin, l'étude démontre que 35 % privilégieraient un emploi au sein de petites structures (comme des start-up et des PME) ou la création de leur propre entreprise.

*Méthodologie : L'étude a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 1 102 jeunes, dont 557 étudiants au niveau national.
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page