Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Comment limiter les risques en testant son idée ?

Publié par Antoine Fonfreyde le - mis à jour à
Réduction des risques
© Adobe Stock
Réduction des risques

Bien que le risque fasse partie intégrante de l'ADN d'un entrepreneur, il est bon de le réduire dans la mesure du possible. De nombreux entrepreneurs connaissant des échecs très rapidement... On vous détaille les solutions qui s'offrent à vous pour tester votre idée.

Je m'abonne
  • Imprimer

25% des PME-TPE échouent dans les deux premières années, selon l'INSEE. Un chiffre qui grimpe à 50% dans les cinq années suivant le lancement. Concernant les start-ups, 80% d'entre elles échouent dans les 5 ans.

Ces chiffres ont de quoi refroidir n'importe quel entrepreneur... Pour réduire le risque, tester son idée avant de se lancer semble donc incontournable. Une période de tests va notamment vous servir à :

  • Connaître votre clientèle ;
  • Valider votre modèle économique ;
  • Créer votre portefeuille clients...

Création d'entreprise : comment réduire les risques ?

C'est une question légitime qui préoccupe tout entrepreneur. La création d'entreprise est souvent une période génératrice de stress et d'inquiétudes.

Il existe de nombreuses incertitudes sur la réussite ou non de son projet. La prise de risque est indissociable de l'entrepreneuriat. Néanmoins, tout entrepreneur averti doit faire en sorte de limiter au maximum le risque, s'il ne veut pas se retrouver dans une situation délicate...

Voici quelques conseils pour réduire le risque avant de lancer votre entreprise :

  • Opter pour un statut juridique qui limite votre responsabilité ;
  • Ne pas vous porter caution dans la mesure du possible ;
  • Lancer votre entreprise en conservant votre emploi dans un premier temps ;
  • Bénéficier ensuite de vos allocations chômage...

Mais, surtout, limiter le risque nécessite de valider votre business model. Cela passe par une définition claire de votre projet, une connaissance parfaite de votre cible, de ses besoins et de ses attentes. Et c'est là tout l'intérêt d'une phase de test. Attention : cela n'exempte évidemment pas de réaliser une étude de marché.

Création d'entreprise : comment tester son idée ?

Concrètement, vous disposez de quatre solutions pour tester votre idée avant de lancer votre entreprise.

Devenir auto-entrepreneur

Il s'agit d'un statut désormais bien connu des porteurs de projet. Le statut d'auto-entrepreneur permet de se lancer et de générer des revenus, même minimes, rapidement.

Lancer son entreprise avec le statut d'auto-entrepreneur est très facile. Il est aussi aisé de la gérer, ou de la fermer si besoin. Cette solution très souple vous permet donc de vous lancer en réduisant les risques liés à votre nouvelle activité.

Attention cependant à vous assurer des revenus corrects rapidement. Le statut d'auto-entrepreneur vous permet de conserver vos droits au chômage, mais la durée d'indemnisation n'excédera jamais 2 années.

Les couveuses d'entreprise

Ce dispositif d'accompagnement à la création d'entreprise est là pour vous aider à conceptualiser votre projet, mais pas seulement. Une couveuse d'entreprise fournit également des services aux entrepreneurs qui veulent se lancer afin de leur donner les moyens de tester leur idée.

En faisant appel à une couveuse, l'entrepreneur qui se lance aura une idée précise des pertes subies ou des bénéfices réalisés sur une courte période.

Comment ça marche précisément ? Un conseiller est dédié à chaque entrepreneur novice. Il lui fournit un accompagnement individualisé pour l'aider à porter ses idées à maturation. Par ailleurs, la couveuse met à la disposition des entrepreneurs tous les outils nécessaires pour démarrer leur activité : local, matériel, immatriculation...

Les entrepreneurs désireux de tester leur idée peuvent ainsi, dans un premier temps :

  • Prospecter et convaincre leurs premiers clients ;
  • Facturer leurs produits/service et ajuster leur prix au besoin ;
  • Confectionner leurs produits.

On ne saurait trop vous recommander de faire appel au service d'une couveuse avant de vous lancer. Outre les conseils précieux d'un spécialiste concernant la viabilité de votre projet, c'est une très bonne manière de limiter les risques en éprouvant votre business model.

Les coopératives d'activité et d'emploi

Une coopérative d'activité et d'emploi (CAE) est définie par la Loi sur l'économie sociale et solidaire de juillet 2014 comme "une structure d'entreprise coopérative permettant la création et le développement d'activités économiques par des entrepreneurs indépendants."

Dans les faits, une CAE repose sur le même principe qu'une couveuse, à peu de chose près. Les CAE acceptent tous les profils, salariés compris. Ce n'est pas le cas des couveuses, qui n'accompagnent que les entrepreneurs porteurs de projets.

De plus, les adhérents d'une CAE peuvent y rester sans limite de durée. La durée maximale passée au sein d'une couveuse d'entreprise est de 36 mois.

Le portage salarial

Il s'agit d'une forme d'emploi qui s'adresse à ceux qui souhaitent exercer une activité comme travailleur indépendant ou entrepreneur individuel tout en conservant le statut de salarié.

Le portage salarial est particulièrement intéressant pour les cadres qui désirent se lancer dans le consulting. Il induit une relation contractuelle tripartite entre le travailleur salarié, une entreprise de portage salarial et une entreprise cliente.

Le salarié porté par l'entreprise de portage salarial effectue ainsi différentes prestations pour des entreprises clientes. Bien qu'il demeure salarié, il facture ses prestations comme un indépendant, avec le SIRET de la société de portage.

 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

Good News by Netmedia Group

La rédaction vous recommande

Retour haut de page