Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine


  • Imprimer

Yannick Cantournet automatise les studios photo

Publié par Julien Ruffet le - mis à jour à

Pour entreprendre, Yannick Cantournet fait le choix de la reprise d'entreprise. Il passe le cap en janvier 2022, après 15 ans chez HSBC, en prenant les rênes de Scancube. La société commercialise des studios photo automatisés pour la grande distribution et le e-commerce.

Cette reconversion entrepreneuriale, c'est l'histoire d'une reprise d'entreprise. Fondée en 2010, la société Scancube est reprise par Yannick Cantournet en janvier 2022. Pour l'ancien directeur commercial chez HSBC, c'est un premier pas dans l'entrepreneuriat...

"Avec Scancube, nous vendons des studios photo connectés. Nous avons développé un logiciel photo qui permet de faire des photos de produits. Nous nous adressons aux sociétés du e-commerce et de la grande distribution" résume Yannick Cantournet, son pdg. L'entreprise compte parmi ses clients, des grands groupes tels que Carrefour, Auchan, Leroy Merlin, Geodis... Elle leur permet d'internaliser leurs shootings photo des produits. "Cela s'apparente à un studio photo portable. Nous avons quatre tailles de Scancube en fonction du format des produits à photographier", ajoute l'entrepreneur.

Quitter la banque

Pour Yannick Cantournet, le salariat fait écho au mot "carrière", l'entrepreneuriat lui évoque "la passion" et la banque "l'expérience". En effet, après un diplôme en école de commerce, le pdg a passé 15 ans dans la banque chez HSBC avant la reconversion... "C'est un cheminement intellectuel. Nous faisons plein de choses dans le domaine bancaire, j'ai d'ailleurs toujours été en relation directe avec des clients et donc avec des entrepreneurs. J'ai touché à des reconversions parfois", se rappelle-t-il.

Il fonctionne lentement en mode "projet", c'est-à-dire comme un intrapreneur. Cette manière de travailler lui permet, de loin, de toucher à l'entrepreneuriat. "À un certain moment, j'ai voulu incarner ça, en entrant dans une équipe à taille humaine. En reprenant Scancube, j'intégrais aussi ma démarche dans le made in France et ça me plaisait", remarque-t-il. Dès lors, il accepte la prise de risques qui fait partie, selon lui, d'une opportunité qui intervient dans chaque carrière. "J'ai acquis une expérience pendant 15 ans auprès des entreprises que j'accompagnais qui m'apporte beaucoup chez Scancube", ajoute Yannick Cantournert.

Privilégier l'accompagnement

Est-il plus aisé pour un ancien professionnel de la banque de rassembler des fonds lorsqu'il devient entrepreneur ? "Dans la mécanique de 'comment lever et comment se faire financer', ça peut aider. Par ailleurs, nous sommes beaucoup accompagnés en France, que ce soit par les incubateurs, Bpifrance, ou d'autres, alors j'ai fait appel à ces aides comme les autres", précise l'entrepreneur épaulé par le Réseau Entreprendre. Depuis le début de la reprise, le pdg est accompagné par un mentor qui le conseille sur les problématiques du quotidien. L'entrepreneuriat est souvent synonyme de solitude contrairement au salariat. "Faire partie d'un réseau permet d'aller plus vite et de s'entraider avec d'autres entrepreneurs", assure-t-il.

L'importance, c'est le plaisir !

Pour lui, la plus grande difficulté réside dans la planification des années à venir. Pour s'adapter à son environnement Scancube et ses dix collaborateurs ont fait évoluer leur offre. Dernièrement, la PME a intégré de nouvelles technologies à sa machine suite à une demande de la grande distribution. Cette nouveauté, l'entrepreneur assure qu'il n'aurait pas pu la prévoir quelques mois auparavant.

Pour résumer son parcours professionnel en un mot, l'Auvergnat d'origine évoque le plaisir et cite son père : "Anticipe ton avenir en faisant ce qui te plaît et cela permettra d'être épanoui. Lorsqu'on prend plaisir au quotidien, on arrive à être bien au quotidien et dans sa vie personnelle".

La rédaction vous recommande

Retour haut de page