Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine


  • Imprimer

Florian Delifer fonde l'Airbnb de l'espace de travail

Publié par Julien Ruffet le - mis à jour à

Il a fondé l'Airbnb de l'espace de travail, OfficeRiders. Pour Florian Delifer, cette entreprise de 30 salariés est le fruit de précédents échecs entrepreneuriaux. Il se confie sur son parcours, depuis ses débuts durant l'adolescence.

"Certains nous considèrent comme l'Airbnb des espaces de travail. Nous faisons un peu la même chose, mais pour la journée et pour les professionnelles", définit Florian Delifer, fondateur d'OfficeRiders. Les biens présents sur le site internet vont du loft, en passant par la villa et l'atelier d'artiste.

Une solution B to B

Avant de se spécialiser dans la location B to B, Florian Delifer a entrepris en 2012. Il a alors fondé LittleBigCity, une application pour promouvoir des bons plans dans les grandes villes. Ses premières expériences professionnelles avant l'entrepreneuriat l'ont même amené à collaborer avec les Nations unies. À cette époque l'entrepreneur a évolué en tant que consultant en communication et stratégie de marque après une formation à HEC Montréal.

"J'ai entrepris pour ma première fois quand j'avais 13 ans. J'ai créé un site comme Facebook en moins bien. Ça s'appelait Webfriends et permettait de correspondre avec des jeunes dans d'autres pays. Après cette expérience, j'ai fondé un site internet pour faire des sites internet. Cela m'a permis, à 14 ans, de faire des sites pour des entreprises", retrace le chef de la start-up. Durant ces études, Florian Delifer se plonge aussi dans des projets associatifs afin de mettre ses idées en action.

L'idée d'OfficeRiders, elle vient d'un séjour à San Francisco. "J'y étais pour développer ma première start-up. Et je travaillais dans un grand appartement transformé en espace de coworking", se rappelle-t-il. C'est là qu'intervient le déclic.

Des moments difficiles

"Je voulais permettre au particulier de louer l'espace dont ils n'avaient pas besoin. Alors nous avons lancé l'idée en créant un site internet. Et lors du salon Futur en scène nous avons reçu 150 personnes qui étaient prêtes à proposer leur appartement sur notre site", explique l'entrepreneur, qui après cette phase a réalisé une levée de fonds 500 000 euros en crowdfunding et Equity. Le financement a permis de développer la technologie.

Comme nombre d'entrepreneurs, Florian Delifer a rencontré des moments cocasses. "Dans l'entrepreneuriat, il est parfois difficile de trouver un modèle économique. Mais j'ai toujours été beaucoup plus excité par l'adrénaline de l'entrepreneuriat", relève-t-il. Aujourd'hui, OfficeRiders compte une trentaine de salariés. Pour le Pdg, c'est une réussite après une baisse des effectifs durant la crise.

Un conseil pour un salarié qui souhaite entreprendre ? "La persévérance ! Lorsque ça ne fonctionnait pas, j'ai persévéré en me disant que ça allait marcher. Et même si ça a pris du temps et des efforts, la persévérance est parfois la clé", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Retour haut de page