Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Quand la quête de sens au travail rime avec engagement en faveur de l'intérêt général

Publié par le - mis à jour à
Quand la quête de sens au travail rime avec engagement en faveur de l'intérêt général

La quête de sens est devenue un enjeu majeur pour nombre de salariés qui n'hésitent plus à prendre un virage professionnel à 180°. Les entreprises l'ont compris et mettent l'humain au coeur de leurs préoccupations. Le développement des plateformes de mécénat de compétences en est un bon exemple !

Je m'abonne
  • Imprimer

Marquées par la pandémie et les différents confinements, les deux dernières années ont amené de nombreux français à remettre en question leur vie professionnelle et personnelle. La quête de sens est devenue un enjeu majeur et certains n'ont pas hésité à prendre un virage professionnel à 180°.

Conscientes de ce phénomène, beaucoup d'entreprises ont remis l'expérience collaborateur au coeur de leur stratégie et de leurs préoccupations afin de retenir leurs « talents » et d'en attirer de nouveaux. Pour aller plus loin, elles sont de plus en plus nombreuses à déployer le mécénat de compétences, espérant ainsi développer leur stratégie RSE et soutenir leurs collaborateurs dans leur quête d'engagement « humain ». Mais concrètement comment les entreprises aident elles leurs collaborateurs à remettre l'humain au coeur des préoccupations grâce au mécénat de compétences et aux plateformes dédiées ?

Le mécénat de compétences, c'est quoi ?

Il s'agit d'un « partenariat » tripartite dans lequel interviennent l'entreprise, ses collaborateurs volontaires et une association.

L'entreprise libère son/ sa salarié(e) volontaire sur son temps de travail durant quelques heures, jours ou mois afin que celui-ci puisse mettre à disposition du temps ou ses compétences pour accompagner l'association ou la structure d'intérêt général dans son activité. Concrètement, l'intervention du salarié auprès de l'association peut se faire sous différentes formes : la mise à disposition de compétences spécifiques ou techniques, de l'aide humaine sans compétences spécifiques ou du mentoring. Chacun peut ainsi s'engager à son échelle en fonction de ses envies, du temps offert par l'entreprise et de ses capacités.

Le mécénat de compétences, un engagement bénéfique pour tous ?

Nous l'avons compris, le mécénat est une mine d'or pour l'association qui en bénéficie et qui dispose ainsi de sachants qualifiés ou de nouvelles ressources pour l'accompagner dans son activité voire dans son développement. Mais, quels sont les enjeux et les bénéfices pour l'entreprise qui s'y investit et met à disposition gracieusement ses collaborateurs volontaires durant leurs heures de travail ? Outre l'avantage fiscal (sous forme de déduction d'impôts), la pratique du mécénat de compétences permet d'optimiser la visibilité de l'entreprise. D'un point de vue image, l'entreprise montre son intérêt sociétal et/ou environnemental. Au-delà des dons financiers qu'elle peut faire, l'entreprise va encore plus loin en s'engageant, à travers ses salariés, de manière directe dans des projets solidaires qui touchent aussi bien l'humain que l'environnement. Cet engagement vient renforcer sa démarche RSE et son image d'entreprise engagée et investie.

Parallèlement, cet engagement vient servir directement les employés qui peuvent y trouver le sens et l'épanouissement dont ils ont besoin dans leur quotidien professionnel. On imagine aisément que cet engagement citoyen vient renforcer la fierté du collaborateur de participer à des projets à impacts « concrets » et parfois « immédiats ». Cela vient également conforter le salarié volontaire dans son sentiment d'appartenance vis-à-vis de son entreprise avec laquelle il partage des valeurs communes telles que l'humain, l'échange et le partage qui sont bien plus importantes à ses yeux que des dons financiers versés à des associations. Ces valeurs de partage et de transmission de compétences peuvent également être l'un des arguments phares pour fidéliser les employés qui ont parfois envie « d'aller voir ailleurs » pour trouver du sens à leur quotidien professionnel.

Le mécénat de compétences, une tendance boostée par les plateformes en ligne ?

Afin de faciliter les échanges de compétences et développer l'engagement solidaire au sein des entreprises, les associations n'ont eu d'autres choix que de se transformer et s'appuyer sur des plateformes digitales afin de coller au plus près des nouvelles méthodes de travail. Parmi les plateformes de mécénats, on retrouve Vendredi, Koeo, MicroDon mais également beaucoup d'autres.

Les outils digitaux développés et mis à disposition par ces sociétés offrent de multiples avantages : par exemple, l'association y publie ses besoins et les missions qu'elle propose. Elle peut également mettre en avant des témoignages de volontaires ayant déjà contribué à son activité. D'un point de vue collaborateur, celui-ci peut plus facilement accéder aux différentes offres proposées, candidater et parfois donner son retour d'expérience après avoir réalisé sa mission.

Pour les entreprises, les plateformes digitales leur permettent de communiquer (via des newsletters, des témoignages...) et d'animer de manière plus large l'engagement collectif. Elles peuvent ainsi valoriser les actions RSE menées voire les démocratiser. Enfin, elles offrent également la possibilité aux entreprises de piloter la mobilisation de leurs salariés, rendant le mécénat « plus facile » à suivre et le booster.

La pratique du mécénat de compétences doit faire aujourd'hui partie intégrante de nombreuses stratégies RSE déployées par les entreprises. Cet engagement permet à l'entreprise de créer du lien voire de fidéliser ses collaborateurs en complément de partenariats ou démarches plus pérennes qu'elle peut nouer avec certaines associations. Toutefois, malgré la mise à disposition de plateforme de mécénat de compétences, l'engagement reste encore très faible chez les collaborateurs. Le manque de communication en interne, les difficultés à libérer du temps pour ses collaborateurs, l'absence de suivi des actions ... sont autant de freins sur lesquels les entreprises doivent travailler dans les années à venir pour développer l'engagement solidaire de leurs collaborateurs et rendre ainsi plus durable leur politique RSE.

Pour en savoir plus

Séverine Wouters, Senior Manager chez Square Management. Elle intervient en tant que Chef de Projet au sein de Direction Marketing en Banque et Assurance sur des problématiques de définition de nouvelles stratégies de distribution afin de répondre aux évolutions de la relation client et des nouveaux modes de consommation.






Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande