Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

2022, une année noire pour les TPE ?

Publié par Sandrina Gomes Teixeira le - mis à jour à
2022, une année noire pour les TPE ?

Les TPE ont eu de grandes difficultés lors de l'année 2022, notamment à cause de la crise sanitaire, du conflit Ukrainien mais aussi à cause de la hausse des coûts et des pénuries de matières premières.

Je m'abonne
  • Imprimer

Selon une étude du SDI, 87% des responsables des TPE abordent la rentrée avec un état d'esprit négatif. En effet, les TPE de moins de 10 salariés s'inquiètent, et le conflit Ukrainien n'arrange en rien les choses : pénuries, hausse des coûts, des salaires, des énergies...

Les dirigeants de TPE sont préoccupés

De fait, parmi les dirigeants interrogés, 43% sont inquiets, 26% sont désabusés, 12% sont en colère tandis que 6% d'entre eux sont déprimés.

Cela est dû à la baisse de la consommation, notamment dans le secteur du BtoC. Ainsi, 53% des entreprises constatent une baisse de chiffre d'affaires allant de 10 à 20%. Parallèlement, les dirigeants d'entreprise doivent s'acquitter des dettes accumulées lors de la crise de la Covid-19 auprès de l'Urssaf ou du PGE. Concrètement, en cumulant le PGE et les dettes de l'Urssaf, les professionnels versent chaque mois entre 1000 et 1500 euros pour rembourser ces échéances.

A noter que 240 000 entreprises ont volontairement cessé leur activité depuis début 2022, ce qui représente une hausse de 70% par rapport à 2020.

Un appauvrissement certain

La plupart des dirigeants interrogés déclarent un appauvrissement de 51%, tandis que 62% des professionnels sont à moins de 1500 euros nets par mois. L'indice de confiance pour l'année 2023 est de 5,8/10, ce qui n'est vraiment pas élevé. Certains déclarent rencontrer des difficultés dans la gestion de leurs finances personnelles. Dans 58% des cas, il y a des problèmes de trésorerie.

En plus de ces salaires bas, il y a une pénurie de personnel dans certains secteurs comme le BTP et la restauration. Il y a également une hausse des coûts des matières premières et des énergies qui impactent grandement les TPE et leur activité.

Pour la majorité des très petites entreprises, l'aide des pouvoirs publics a pris fin en juin 2021, ce qui a entaché leurs perspectives pour l'année suivante.


Enquête du SDI réalisée du 1 au 7 septembre sur 1182 répondants.




Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page