Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Paris 2024 : une promesse en or

Publié par le | Mis à jour le
Paris 2024 : une promesse en or

Les organisateurs des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de Paris 2024 promettent de faire appel aux TPE, PME et structures de l'ESS. Alors que les appels d'offres commencent à tomber, comment ces entreprises peuvent-elles se positionner pour participer au plus grand événement sportif mondial ?

Je m'abonne
  • Imprimer

Geoffrey Dellus, président du producteur de contenus audiovisuels Stop & Go, en rêve : "Contribuer aux Jeux permet d'exister auprès des donneurs d'ordres, car aujourd'hui nous ne sommes pas systématiquement identifiés et remporter le marché nous offrirait une belle visibilité dans le secteur du sport." La TPE, qui emploie 15 équivalents temps plein et fait appel à des intermittents, concourt pour la création de contenus audiovisuels en amont des Jeux. Il s'agit de récupérer des images d'archives, de les monter et de raconter de belles histoires olympiques, en replaçant les Jeux dans leur contexte.

Du storytelling, histoire de faire monter la pression sur les réseaux sociaux... "Paris 2024 représente une opportunité économique évidente pour notre pays, qui à cette occasion met en oeuvre de grands travaux, tout en faisant preuve d'innovations. Cet événement offre une belle vitrine mondiale aux savoir-faire français ", se réjouit Jean-Yves Forel, directeur général en charge de la banque de proximité en Europe et du projet des Jeux olympiques de Paris 2024 au sein du groupe BPCE.

La perspective des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de Paris 2024 devrait avoir un effet booster. "L'économie du sport pèse 2 % du PIB, elle est porteuse d'emplois non délocalisables. Dynamique, elle irrigue l'ensemble du territoire. C'est pourquoi le groupe BPCE souhaite accompagner son développement ", ajoute-t-il. Selon lui, si le sport a souffert de la crise de la Covid-19, "il n'y a pas de raisons que le secteur ne rebondisse pas". Or, l'organisation des JOP en France dépasse le seul secteur du sport pour embrasser toutes les activités. L'événement générera des opportunités pour l'ensemble des territoires.

Certes 80 % des épreuves se dérouleront en Île-de France, mais parmi les 20 % restants il y aura les épreuves de voile à Marseille et celles de surf à Tahiti. Le stade Pierre-Mauroy à Villeneuve-d'Ascq en configuration aréna accueillera quant à lui le tournoi d'un sport collectif d'intérieur (en cours de définition) et le tournoi de football olympique se déroulera dans différentes villes de France. En outre, les chantiers ouverts en Île-de-France sont susceptibles de faire appel à des entreprises au-delà de leurs frontières régionales.

"D'autres opportunités économiques seront générées par la rénovation d'infrastructures sportives dans différentes régions, en vue d'accueillir des délégations étrangères et de développer la pratique sportive. 620 infrastructures sportives ont été retenues par Paris 2024 et ses partenaires pour être Centres de préparation aux Jeux", ajoute Elise Dupire, responsable communication des Canaux (Maisons économies solidaires et innovantes), chargée de l'accompagnement des structures de l'ESS (économie sociale et solidaire) qui souhaitent bénéficier de l'opportunité des JOP. Autant dire qu'en ces temps de déconfinement, ces Jeux apportent une délicieuse bouffée d'air frais.

Manifestation inclusive

Deux entités ont été créées pour relever le défi : le Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 (Cojo), que l'on appelle aussi Paris 2024, chargé du volet événementiel, et la Solideo (Société de livraison des ouvrages olympiques) qui a vocation à gérer la partie BTP. La Solideo porte trois grandes missions : le financement (elle collecte et redistribue l'ensemble des fonds publics nécessaires à la construction de plus de 60 ouvrages), la supervision pour garantir une livraison dans le respect des délais, des coûts et des programmes et enfin l'aménagement et la réalisation du Village des athlètes et du Village des médias, deux projets emblématiques.

Pérennes, les ouvrages olympiques réalisés par la Solideo et les 29 autres maîtres d'ouvrage (publics, privés, collectivités, promoteurs) ont été conçus pour les Jeux, pour l'accueil des athlètes et des délégations, mais aussi dans la perspective de leur reconversion, dès 2025, en équipements publics (crèche, école, gymnase, etc.), logements et bureaux. Leur construction devrait générer des opportunités d'activité et d'emploi porteuses de relance : plusieurs milliards d'euros de marchés seront publiés, de grands chantiers devraient mobiliser plus de 10 000 salariés d'ici 2024, au sein du Grand Paris, en Île-de-France, et particulièrement en Seine-Saint-Denis.

Les acteurs des Jeux de Paris 2024 se sont engagés à ce que ces opportunités profitent à tous, et en priorité à ceux qui en ont besoin. C'est la raison pour laquelle la Solideo a adopté dès le 5 juillet 2018, une charte en faveur de l'emploi et du développement territorial. Par ailleurs, avec les JOP, toutes les entreprises sont concernées, indépendamment de leur taille et de leur secteur d'activité. Pas seulement les grands groupes, familiers des gros appels d'offres.

Les engagements pris par la Solideo sont clairs : rendre accessible 25 % des marchés aux TPE, PME et structures de l'ESS, réserver 10 % des heures travaillées à l'insertion professionnelle et encadrer les chantiers socialement exemplaires en luttant contre le travail illégal, les pratiques anticoncurrentielles, les discriminations ou encore en garantissant la qualité des conditions de travail.

Lire la suite en page 2

Témoignage

"Nous allons chercher les savoir-faire dans nos territoires"

Benjamin Stetter-Pigasse, Directeur associé de Weematch

"Notre marché rassemble beaucoup d'importateurs, en allant chercher les savoir-faire dans nos territoires, nous éclairons les choix de nos clients et nous leur permettons de sortir des sentiers battus, déclare Benjamin Stetten-Pigasse, directeur associé de Weematch. Nous avons concouru pour être fournisseur exclusif des objets promotionnels B to B de l'ensemble de l'écosystème de Paris 2024." Soit les objets pour le Cojo et pour l'ensemble de ses labels (comme Terre de Jeux 2024, dispositif qui permet aux collectivités territoriales de faire vivre les Jeux avant leurs dates en région) et pour ses partenaires.

Le contrat est en cours de finalisation. Afin de prendre l'avantage, l'agence met son éthique en avant et cherche à mettre en selle la fabrication française, les circuits courts... histoire de dépoussiérer le secteur de l'objet publicitaire. "Nous avons noué des partenariats avec des fournisseurs du bassin lyonnais, une entreprise adaptée en Normandie. Les contrats que nous décrochons auprès de notre cible - les grandes entreprises - nous permettent d'engager les fabricants et de les embarquer dans notre filière", affirme ce dirigeant.

Le marché des JOP est énorme. "Nous avons développé, avec Paris 2024, des objets distribués sur les plateformes dédiées à chaque écosystème, une pour le Cojo, une pour Terre de Jeux, une pour les partenaires", précise-t-il. Le petit poucet a dû damer le pion à des mastodontes. Mais avec le sport comme état d'esprit et l'engagement comme terrain de jeu, l'agence a su remporter le match. "Nous avons recruté cinq collaborateurs durant les six derniers mois et accélérons notre transformation digitale grâce à un rapprochement avec une agence lilloise, l'idée étant de sécuriser les compétences clés pour porter le projet", conclut Benjamin Stetten-Pigasse.

Émergence, l'émission 100% start-up de  Be@BossTV

Weematch

Agence conseil en objets de communication

Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)

Benjamin Stetten-Pigasse, directeur associé, 45 ans

SAS > Création en 2006 > 27 collaborateurs

CA 2020 : 11,5 M€

Témoignage

"Les JOP sont l'occasion de montrer nos valeurs"

Olivier Salloum, directeur commercial

"Participer aux JOP pour nous, c'est extraordinaire ! C'est l'occasion de montrer nos valeurs et une autre image de notre département, le 93 !", s'exclame Olivier Salloum, directeur commercial de Moulinot compost & biogaz, entreprise dont le site de traitement et de production est basé à Stains. Première étape dans la course aux médailles, le marché de la restauration et de la gestion des déchets du siège de Paris 2024, l'immeuble "Pulse", situé à Saint-Denis.

"Arpège (Elior Group) a gagné l'appel d'offres et nous sous-traite la gestion des déchets", indique Olivier Salloum, satisfait d'être déjà sur le podium. Mais l'ambition de Moulinot ne s'arrête pas là. L'entreprise vise les marchés qui s'ouvriront pour le Village des athlètes et le Village des médias. "Notre objectif est de nous grouper avec un opérateur de restauration collective", souffle Olivier Salloum. En attendant, le staff se prépare. "Nous projetons de recruter des collaborateurs pour passer de 90 à 150 d'ici fin 2022, de les former pour qu'ils soient prêts et d'investir dans du matériel", programme-t-il.

Les nouvelles recrues pourront s'entraîner chez d'autres clients avant l'ouverture des Jeux. Ultime récompense, Moulinot espère initier une boucle d'économie circulaire dans la région : "Nous espérons maintenir l'activité au même rythme après les JOP et la développer, notamment en nous rapprochant de partenaires dans les secteurs de la restauration et de l'agriculture, afin de traiter les déchets des premiers et de fournir les seconds en engrais", annonce le directeur commercial. Un autre challenge...

Moulinot compost & biogaz

Tri, collecte écologique et valorisation des déchets alimentaires

Paris (17e)

Stéphan Martinez, président, 51 ans

SAS + ESUS (entreprise solidaire d'utilité sociale) + EI (entreprise d'insertion) > Création en 2013 > 90 collaborateurs

CA 2020 : 5 M€

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande