Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Culture d'entreprise : cinq leviers pour affirmer sa singularité

Publié par le - mis à jour à
Culture d'entreprise : cinq leviers pour affirmer sa singularité

Start-ups et grands groupes tentent de se démarquer afin de fidéliser leurs talents et d'en attirer de nouveaux. Comment afficher ses couleurs tout en répondant aux attentes des collaborateurs et candidats ? Voici 5 pistes pour affirmer sa singularité et développer une culture d'entreprise forte.

Je m'abonne
  • Imprimer

Dans un contexte des plus compétitifs, les start-ups tout comme les grands groupes tentent de se démarquer afin de fidéliser leurs talents et d'en attirer de nouveaux. Comment afficher ses couleurs tout en répondant aux attentes des collaborateurs et candidats ? Lumières sur cinq pistes pour affirmer sa singularité et développer une culture d'entreprise forte.

La flexibilité au coeur de l'organisation

Ré-allouer le temps de transport à la vie personnelle, baisser la charge mentale associée, laisser place à plus de liberté pour les collaborateurs, sont autant des critères de plus en plus plébiscités par les candidats et les salariés en poste. Au-delà de la pratique ancrée du télétravail, permettre aux équipes de collaborer à distance et de manière flexible casse la routine empêche l'enlisement mental du « métro/boulot/dodo ». Une pratique gagnant-gagnant qui tirera le meilleur parti de chacun, tout comme la pratique du flex-office qui se démocratise à grande vitesse. Exit les places attitrées, les collaborateurs sont libres de s'installer où ils le souhaitent et de changer d'espace de travail au cours de la journée. Les équipes sont ainsi constamment « mélangées » et les échanges inter-départements sont favorisés. Mais attention, une démarche de flex-office réussie dépend de sa fluidité et doit souvent s'appuyer sur l'utilisation d'outils collaboratifs digitaux. Ces derniers apporteront non seulement une meilleure expérience sur le lieu de travail, mais aussi en dehors, permettant de facto la mise en place d'une politique de télétravail efficiente.

Une hiérarchie bienveillante et créatrice de valeur

Oui à plus de liberté et de flexibilité, mais à une seule condition, celle de ne pas desservir la qualité du travail des équipes. La disponibilité auprès des clients et la capacité à transmettre ou à recevoir de nouvelles connaissances en interne ne doivent jamais être compromises. Les horaires de travail ne disparaissent pas, ils s'assouplissent. La hiérarchie se modernise et perd des strates, sans pour autant devenir parfaitement horizontale. Il faut en conserver son utilité première : la transmission de connaissance et de bonnes pratiques aux collaborateurs de la part du manager et un soutien aux équipes en cas d'impasse. On parle aujourd'hui de relation bilatérale. Le manager devient facilitateur dans l'organisation et endosse un rôle plus humain, à l'image d'un « coach » qui fait évoluer les collaborateurs dans leur vie professionnelle. Porteur de bienveillance, ce mode de management donne droit à l'erreur, ce qui en contrepartie encourage prises de risque et initiatives. Il fait la part belle au collectif et valorise la diversité des profils qui devient alors sa plus grande richesse.

Le lieu de travail 2.0, étendard de la marque

En « bénéfice collatéral » de la crise, les entreprises prennent de plus en plus conscience de l'importance du choix et de la conception des espaces de travail offerts aux collaborateurs. D'une part, tels de véritables étendards, ces lieux de travail deviennent vecteurs de l'image de marque, reflétée auprès des employés et des clients. D'autre part, ils se muent en un levier de fidélisation et d'attractivité des talents lorsqu'ils sont bien pensés. La qualité de vie au travail tient en grande partie à l'environnement dans lequel les tâches s'effectuent. On le sait, celui-ci impacte considérablement l'état d'esprit, la créativité et la productivité des équipes. Le graal pour la majorité des collaborateurs : un confort digne de la maison et un équipement professionnel performant. La végétalisation des bureaux, l'accès à la lumière naturelle ou encore la distinction entre les espaces de détente, de concentration et de collaboration deviennent de nouveaux atouts d'affirmation de sa culture d'entreprise.

Des échanges “in real life“

La crise sanitaire nous l'aura enseigné : les interactions physiques sont irremplaçables et en priver les collaborateurs rendrait le monde du travail bien fade. Le télétravail vécu à marche forcée a renforcé les besoins d'interactions, de cohésion et un sentiment d'appartenance essentiel à l'épanouissement professionnel. C'est un fait : le présentiel favorise les émotions et rend moins superficielles les interactions humaines. En favorisant les échanges informels, les relations professionnelles deviennent plus profondes et riches et participent, in fine, à la consolidation d'une culture d'entreprise forte. Petits déjeuners, afterworks, cours de sport collectifs ou encore escape games, ces pratiques encouragent les dynamiques interpersonnelles et, organisées avec régularité, promettent une belle harmonie au sein des équipes.

On-boarder et off-boarder les collaborateurs avec soin

L'intégration des nouveaux employés constitue un indicateur de confiance fort pour le collaborateur vis-à-vis de l'entreprise. Rencontre avec les équipes, découverte du produit, formation aux nouveaux outils, visite des lieux... Toutes les étapes de l'onboarding sont envisageables tant qu'elles sont organisées avec attention et soin. L'objectif : permettre au salarié de s'imprégner rapidement de la singularité de l'entreprise et de trouver sa place. Mais l'off-boarding en dit aussi très long sur la culture de l'entreprise. Comment se sépare-t-elle de ses collaborateurs ? Valorise-t-elle leurs retours d'expérience ? L'amélioration constante fait-elle partie de ses piliers? De la simple visite à la volonté de rejoindre de nouveaux les rangs de l'entreprise après avoir connu d'autres structures, le retour d'un ancien collaborateur est toujours un élément culturel dont l'entreprise peut être fière.

Pour en savoir plus

Florian Delifer a cofondé OfficeRiders en 2015, une plateforme proposant des espaces de travail privatisés.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page