Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Trois critères à étudier pour savoir si le recours à un freelance est justifié

Publié par le | Mis à jour le
Trois critères à étudier pour savoir si le recours à un freelance est justifié
© ©Vasyl - stock.adobe.com

Le statut de freelance suscite de plus en plus d'intérêt en France, tant pour les salariés souhaitant évoluer dans un cadre différent que pour les entreprises en pleine croissance. Ces dernières sont souvent à la recherche de talents rapidement disponibles, dans un marché en très forte tension.

Je m'abonne
  • Imprimer

D'après Eurostat, le nombre de freelances en France a bondi de 33% ces 6 dernières années. La crise sanitaire a contribué à développer la gestion de projet à distance et a ainsi permis de démocratiser de manière inédite le recours à ces professionnels. Selon la maturité, les enjeux et les ambitions de son entreprise, dans quels cas faire appel à leurs services ? Trois critères doivent être étudiés avant de prendre sa décision : le temps imparti, le niveau de compétence et le budget.

Une ressource répondant à un degré d'urgence

En cette période de pénurie des talents, les freelances représentent une alternative au recrutement classique, les travailleurs indépendants pouvant être disponibles en seulement quelques jours.

Jusqu'ici frileuses à l'idée qu'un consultant en freelance ne parte avec la matière grise, les entreprises sont désormais conscientes qu'il représente une force utile pour son bon fonctionnement. Le degré de séniorité du freelance lui permettra également de se familiariser rapidement avec le projet et de le réaliser en un temps record sans que l'entreprise n'ait à prendre en charge de formation.

Une expertise pointue et un oeil neuf précieux

Ayant pour la plupart un profil senior (environ 70% des freelances le sont selon les statistiques du cabinet Nicholson Search and Selection), le freelance pourra intervenir dans la gestion de projet, dans des domaines d'expertise aussi bien précis que variés. Avant d'y avoir recours, l'entreprise devra définir dans quel cadre elle a besoin du renfort : s'agit-il d'un projet nécessitant une compétence de niche ou d'un généraliste dans un domaine d'expertise ? Faut-il des capacités de chef de projet, de manager ou d'un opérationnel ?

Le freelancing est adapté à différents métiers aussi bien dans le domaine de l'IT que la finance, en passant par le CRM ou le marketing. Il peut donc parfaitement accompagner de grandes compagnies ou PME, dans le cadre d'une stratégie sur quelques mois ou plusieurs années. Dans les start-up en très forte croissance, pas encore structurées en interne, il permettra d'amorcer des projets capitaux pour l'entreprise ou d'accompagner les décideurs dans le conseil ou l'identification des enjeux dans un domaine d'activité. Il ne sera cependant pas adapté sur du long-terme pour des missions liées au coeur de l'activité d'une entreprise en croissance, auquel cas il vaut mieux privilégier un contrat CDI.

Un budget limité et sans surprise

Le freelance représente le candidat idéal pour les décideurs ayant un budget limité, sur une période précise comme c'est le cas dans la gestion d'un projet. Contrairement aux idées reçues, le freelance nécessite un budget relativement attractif en comparaison au salarié. De premier abord, les honoraires peuvent sembler élevés mais ils n'impliquent pas de charges supplémentaires - salariales et patronales - à l'entreprise. Force est de constater également que le contrat liant les deux parties est également bien moins engageant qu'en cas de salariat. Travailler avec un indépendant représente ainsi un risque maîtrisé du point de vue de l'expertise comme sur l'aspect financier.

Dans cette période de pénurie des talents, pour s'assurer du bon fonctionnement de l'entreprise, la recette gagnante peut consister à recourir au service de freelance, tout en poursuivant le recrutement en interne. Au-delà de cette complémentarité, les décideurs devront examiner à quel moment le recours à un freelance est justifié, au regard du degré d'urgence, du niveau de technicité requis et du budget dont l'entreprise dispose. Une problématique qui peut se poser tout au long du développement de l'organisme sous des formats adaptés à son ADN.

Pour en savoir plus

Guillaume Hespeel, directeur du département engineering et spécialiste des contrats freelance chez Nicholson Search and Selection


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG