Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Patrick Drahi, de l'ingénieur télécom à l'empereur des médias

Publié par Colin de Korsak le - mis à jour à
Patrick Drahi, de l'ingénieur télécom à l'empereur des médias

Connu pour avoir racheté SFR, Patrick Drahi est un entrepreneur audacieux, parfois critiqué pour ses méthodes controversées. De ses débuts en tant qu'ingénieur à ses multiples rachats, découvrez comment Patrick Drahi est devenu un géant des télécommunications et de la presse.

Je m'abonne
  • Imprimer

La fortune de Patrick Drahi est estimée à plus de 4 milliards de dollars. À la tête de SFR et de nombreux médias, il est l'un des entrepreneurs les plus connus en France. Retour sur le parcours d'un homme d'affaires pas comme les autres.

Un début dans les télécommunications

Né à Casablanca en 1963, Patrick Drahi grandit dans un environnement qui lui inculque très tôt des valeurs de persévérance et d'ambition. Son déménagement en France à l'âge de 15 ans lui offre de nouvelles opportunités éducatives et professionnelles. Sa passion pour les sciences le conduit à intégrer l'École Polytechnique. Dans cet établissement, il côtoie les futurs ingénieurs et entrepreneurs du pays, tel qu'Eric Denoyer, Pascal Faure ou Marc Darmon. Après cette première étape, il poursuit ses études à l'École nationale supérieure de télécommunications de Paris.

Ces années de formation lui fournissent non seulement une expertise technique dans le domaine des télécommunications, mais aussi une compréhension approfondie des dynamiques du marché et des opportunités d'affaires. En 1991, grâce à son savoir-faire et à un financement de son père, Patrick Drahi fonde CMA. Cette société de consultation en télécommunications lui permet de se familiariser avec le paysage des télécoms en France, tout en tissant des liens avec des acteurs clés de l'industrie.

C'est véritablement en 2001, avec la création d'Altice, que Patrick Drahi commence à s'investir dans le câble. Altice, grâce à une stratégie d'acquisition agressive, s'étend rapidement. Le groupe rachète des opérateurs télécoms en France, tels que Numericable, consolidant ainsi sa position sur le marché national. De plus, Patrick Drahi étend ses activités à l'international, en rachetant des opérateurs majeurs comme HOT en Israël et Tricom en République dominicaine.

Le rachat de SFR

Surtout, l'entrepreneur est connu pour être à la tête de SFR. En 2014, le paysage des télécoms français est en pleine effervescence. SFR, deuxième opérateur mobile du pays, est mis en vente par Vivendi, son propriétaire de l'époque. Deux prétendants majeurs se démarquent pour cette acquisition : Numericable, dirigé par Drahi via Altice, et Bouygues Telecom. Il s'ensuit une bataille d'offres et de contre-offres, alimentant les gros titres des médias pendant des semaines. Drahi, avec une proposition alléchante finit par l'emporter. L'acquisition, d'une valeur de plus de 13 milliards d'euros, est finalisée en novembre 2014. Cette opération transforme non seulement le groupe Altice en un géant des télécoms, mais redessine également le paysage concurrentiel français.

Patrick Drahi est à la tête de SFR depuis 2014


L'expansion audacieuse vers les médias

À l'aube des années 2010, le paysage médiatique et télécom connaît des bouleversements majeurs. L'émergence du streaming, la consommation croissante de contenus en ligne et la nécessité d'une connectivité omniprésente transforment les attentes des consommateurs. Patrick Drahi identifie rapidement ces tendances et envisage une convergence entre les télécoms et les médias.

En 2016, il fait une entrée remarquée dans le monde médiatique en rachetant le groupe de presse Libération. Le quotidien connaît des difficultés financières. L'acquisition par Drahi est vue par certains comme un sauvetage, mais par d'autres avec scepticisme.

L'année suivante, Drahi poursuit sa stratégie de convergence en acquérant NextRadioTV. Ce groupe, propriétaire de chaînes comme BFMTV et RMC, renforce la présence d'Altice dans l'audiovisuel. Avec cette acquisition, Drahi s'impose comme un acteur majeur du secteur, capable de toucher une large audience à travers différents canaux. L'homme d'affaires explique les raisons de son rachat de BFMTV :

Le magnat ne s'arrête pas à la France. En 2015, Altice fait l'acquisition de la chaîne américaine Cablevision pour plus de 17 milliards de dollars, lui donnant ainsi un accès direct au marché médiatique américain. Cette expansion outre-Atlantique prouve sa volonté de diversifier et d'internationaliser son portefeuille médiatique.

Au-delà des médias traditionnels, Drahi montre également un intérêt pour les marchés haut de gamme. En 2019, il réalise un coup de maître en rachetant Sotheby's pour près de 4 milliards de dollars, l'une des maisons de vente aux enchères les plus prestigieuses.

Un entrepreneur audacieux et controversé

La réussite de Patrick Drahi s'accompagne d'une stratégie financière qui a souvent été critiquée. L'usage intensif de l'endettement lui est notamment reproché, comme le relate cet article de La Tribune. En utilisant la dette comme levier, Drahi a pu financer de nombreuses acquisitions, permettant à Altice de croître rapidement et de gagner des parts de marché. Cependant, l'endettement élevé d'Altice a été, à plusieurs reprises, un sujet de préoccupation pour les analystes financiers, les investisseurs et même certains régulateurs. En cas de ralentissement économique ou de changement des conditions du marché, le groupe pourrait avoir du mal à honorer ses engagements financiers. France Inter décrypte dans cette vidéo l'empire de dettes de l'entrepreneur :


Outre sa stratégie d'endettement, Drahi est également connu pour sa gestion axée sur la réduction des coûts. Dans les télécoms ou dans les médias, le dirigeant a souvent cherché à optimiser les opérations, parfois au détriment des employés. Ces mesures d'austérité ont parfois été perçues comme excessives, conduisant à des tensions avec les syndicats et les employés. Des grèves et des manifestations ont éclaté à plusieurs reprises, mettant en lumière les défis de concilier croissance rapide et bien-être des employés. Cette enquête de Street Press résume la stratégie de l'homme d'affaires.

Avec l'acquisition de médias majeurs, Drahi est devenu l'un des principaux acteurs du paysage médiatique français. Cette position dominante a suscité des inquiétudes sur le contrôle qu'il pourrait exercer sur l'information. Certains sujets semblent plus délicats à aborder quand Patrick Drahi est à la tête d'un média, en témoigne un ancien directeur de la rédaction de BFM Business pour l'Obs.

En somme, Patrick Drahi, malgré son succès indéniable, demeure une figure controversée dans le monde des affaires. Son audace et sa vision stratégique, qui ont été la clé de son ascension, sont aussi à l'origine de nombreuses critiques.

 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

Good News by Netmedia Group

La rédaction vous recommande

Retour haut de page