Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Quel dirigeant de réseau de franchises être ?

Publié par le - mis à jour à
Quel dirigeant de réseau de franchises être ?

Personne ne peut s'improviser dirigeant d'une entreprise. Il faut en connaître les rouages, étudier son marché, ses concurrents, avoir des perspectives, savoir où l'on veut aller. La théorie et l'analyse ne suffisent pas pour autant. La personnalité même du dirigeant entre en ligne de compte.

Je m'abonne
  • Imprimer

Quel que soit le secteur d'activité dans lequel oeuvre une entreprise celle-ci doit rester compétitive et faire face à un marché en mutation quasi permanente. Il n'y a pas de pilote automatique dans une entreprise. Celle-ci doit être dirigée mais encore faut-il que celui qui y en est à la tête réunisse les qualités nécessaires. Ceci est vrai également pour celui qui dirige un réseau de franchises.

Le droit français distingue le dirigeant de droit du dirigeant de fait. Le premier est désigné par les statuts de la société au moment de sa constitution pour diriger l'entreprise. Il dispose d'un mandat pour exercer ses fonctions.

Le second est défini par le code de commerce comme « toute personne qui, directement ou par personne interposée, a, en fait, exercé la direction, l'administration ou la gestion sous couvert ou en lieu et place de ses représentants légaux. ». En somme, il est celui qui dirige concrètement la société. Il prend les décisions stratégiques pour l'entreprise et pilote celle-ci même s'il n'en est pas le représentant légal. C'est à lui que nous nous intéresserons ici.

Le franchiseur, quant à lui, est généralement défini comme une entreprise qui passe un contrat avec un franchisé permettant à ce dernier d'exploiter une enseigne dans le respect de normes définies par le franchiseur. Il est entendu que derrière le franchiseur se trouve bien une ou des personnes elle.s-même.s appelée.s franchiseur.s ou tête de réseau.

Malgré des définitions purement juridiques, ne nous y trompons pas le franchiseur agit, dans les faits, comme un dirigeant d'entreprise et on attend de lui les mêmes qualités.

Être un leader

Une première qualité indispensable est incontestablement celle de savoir être un leader ! Un peu bateau direz-vous... Mais encore faut-il être un bon leader...

Il s'agit d'abord de savoir prendre des décisions stratégiques et l'exercice, loin d'être évident, suppose d'avoir une excellente connaissance de son marché et de son univers concurrentiel. En effet, rien ne sert de crier victoire parce que vous êtes convaincu d'avoir eu une idée de génie pour vous apercevoir ensuite que votre principal concurrent a fait exactement la même chose avant vous en prime....

Par ailleurs, être un leader ne veut dire décider seul. Opter pour une gouvernance dans laquelle la tête de pont prend l'ensemble des décisions stratégiques sans consulter ses équipes risque de figer l'entreprise et de la rendre ainsi moins compétitive car moins en phase avec les réalités du marché.

Il est important que le dirigeant consulte ses équipes, qu'il phosphore avec celles-ci, pour insuffler de nouvelles idées et avancer. Mais pour cela encore faut-il qu'il sache s'entourer des bonnes personnes.

Savoir s'entourer

Le recrutement ne doit en aucun cas être négligé. Dans le cas du réseau de franchise, il faut non seulement recruter des équipes en interne qui travailleront pour le réseau (DAF, DRH, commercial) mais aussi les partenaires franchisés.

Recruter les personnes qualifiées dont les personnalités sont en adéquation avec les valeurs de l'entreprise est une étape majeure dans la réussite de celle-ci.

Faire adhérer au réseau un partenaire franchisé qui ne serait pas totalement investi risque non seulement d'être un investissement à perte pour le franchiseur mais aussi d'entacher son image de marque.

Le dirigeant peut également s'entourer, de manière ponctuelle, de personnes externes à l'entreprise (coaching, audit, ...). C'est le cas lorsque l'entreprise rencontre des difficultés ou s'apprête à prendre une décision particulièrement structurante pour celle-ci.

Savoir manager

Une fois la bonne équipe constituée, encore faut-il savoir la garder autour de soi. C'est la raison pour laquelle il est capital pour le franchiseur de savoir fédérer ses équipes et ses partenaires franchisés.

L'une des clés pour y parvenir est de savoir communiquer et notamment laisser aux équipes une place à leurs idées. A titre d'exemple, il est important dans un réseau de franchise, d'échanger avec ses partenaires franchisés, de leur permettre de partager leurs idées en vue d'une amélioration.

Diriger suppose un investissement personnel considérable et est très engageant sur le plan de la responsabilité, c'est indéniable. Néanmoins, la réussite de votre entreprise, qui n'est ne nous y trompons pas, n'est jamais celle du seul dirigeant, est aussi une forme d'accomplissement.

Nicolas de Bronac - Fondateur de Sequoia Pressing


 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

Good News by Netmedia Group

La rédaction vous recommande

Retour haut de page