Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse souhaite alléger les charges entrepreneuriales

Publié par Julien Ruffet le - mis à jour à
Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse souhaite alléger les charges entrepreneuriales

À la veille de l'élection présidentielle, Be a Boss présente les programmes économiques des différents candidats. La candidate des Républicains Valérie Pécresse envisage d'alléger les charges entrepreneuriales pour encourager l'accès à la création et favoriser la compétitivité.

Je m'abonne
  • Imprimer

"Il va falloir dépenser moins et travailler plus", scandait Valérie Pécresse en introduction de son discours devant les patrons en février 2022. En cause selon elle ? "La France à 85 milliards d'euros de déficit dans la balance commerciale", explique la candidate des Républicains.

Pour rembourser ce déficit, elle ne programme pas d'augmenter les impôts des entreprises qui, selon elle, sont trop nombreux. Cependant, elle annonce vouloir s'attaquer aux impôts de production en les baissant à hauteur de 10 milliards d'euros. Pour gagner en compétitivité, elle envisage aussi de diviser par deux les délais de traitement économiques. Aussi, la femme politique entend réformer les dépenses publiques pour les réduire tout en allégeant les charges entrepreneuriales.

Travailler la compétitivité

En matière commerciale, pour d'avantage d'équité, Valérie Pécresse veut imposer une réciprocité européenne avec la Chine et les États-Unis pour que toutes les entreprises soient égales sur les marchés publics. Cette réforme s'engagera également dans la réduction des normes auxquelles sont sujettes les entreprises. Concernant la fiscalité, Valérie Pécresse entend couper la contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S). Son programme fiscal prévoit enfin de défiscaliser l'investissement jusqu'à 20 000 euros dans les PME de proximité.

Dans son dessein, la candidate évoque un "capitalisme plus responsable", en intégrant notamment les salariés au capital des entreprises. L'objectif ? Que 10 % des salariés deviennent actionnaires, notamment dans les entreprises cotées.


Soutenir l'innovation

L'un des points centraux de son programme siège dans la réindustrialisation de l'Hexagone (comme plusieurs candidats, d'ailleurs). Ainsi, elle projette de soutenir l'innovation, en la liant notamment au ministère de l'Industrie. Elle veut aussi développer un cloud souverain à l'horizon 2030 pour construire des biens stratégiques français.

En parallèle, la candidate ambitionne d'encourager la création d'entreprises en facilitant les démarches d'accès à l'entrepreneuriat. En ce sens, pour les entrepreneurs qui s'installent, elle prévoit une exonération des charges durant les trois premières années.

Afin de lier les PME à l'innovation, Madame Pécresse souhaite recentrer le crédit d'impôt-recherche. Et pour que ces entreprises puissent recruter des talents, le programme intègre un plan numérique visant à former un million de talents sur le sujet d'ici 2030. Concernant la sortie de crise, elle annonçait devant le public du Medef en février 2022 : "Je suis favorable à la reconduction des PGE jusqu'à fin 2022". Côté l'emploi, elle compte enfin reculer la retraite à 65 ans d'ici 2030 et préconise la fin de la semaine de 35 heures.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page