Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

La loi Rixain : une opportunité pour l'émergence des femmes DRH

Publié par le - mis à jour à
La loi Rixain : une opportunité pour l'émergence des femmes DRH

Alors que nous sommes tous absorbés par la reprise de l'école et du travail, l'égalité femmes-hommes continue sa révolution historique, avec l'obligation pour les entreprises de plus de 1000 salariés de publier ce mois leurs chiffres sur les écarts entre les femmes et les hommes dans leurs instances dirigeantes. Observera-t-on un bond des femmes au poste de DRH ?

Je m'abonne
  • Imprimer

Les chiffres jusqu'à présent étaient mitigés. En 2019, en moyenne, les comités exécutifs et les comités de direction de ces entreprises n'étaient composés qu'à 19 % de femmes, selon le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (9,9 % en 2013). Gageons qu'en 3 ans de crises, les chiffres aient évolués. Après le succès de la loi Copé-Zimmerman qui avait permis de soutenir l'accès des femmes à des postes d'administratrices, cette nouvelle loi sur l'imposition de la parité par les quotas, va révolutionner la carrière des femmes cadres.

Une loi qui booste l'évolution des femmes vers les postes de direction

En effet, la loi Rixain du 24 décembre 2021 vise notamment à accélérer l'égalité femmes / hommes parmi les cadres dirigeants et dirigeants, avec l'obligation d'atteindre un quota de 30% de femmes en 2026 et de 40% en 2029 ; à défaut, des pénalités financières seront appliquées à l'entreprise. Une loi qui va favoriser l'arrivée des femmes aux postes de DRH, où le vivier de talents féminins est important.

Un vivier plus riche qu'ailleurs

Peut-être est-ce parce que la fonction est facile à féminiser ( la population des RH est féminine à hauteur de 80%)(1), mais il est certain qu'on observe cette dernière année une tendance à la discrimination positive dans les recrutements de DRH. Les entreprises anticipent cette obligation et il n'est pas rare que les cabinets de chasse qui recrutent pour des postes de DRH précisent, à voix basse que « le client veut une femme ». Selon l'étude récente du cabinet Oasys(2) sur les pratiques des cabinets de recrutement, 48% de ces cabinets confirment que leurs clients leur demandent des femmes, et pour 13% cela concerne les postes de DRH. Que penser de cette réalité ? Évidemment dit comme ça, cela paraît presque choquant, mais l'imposition d'un quota ne peut que provoquer ce passage en force et il est fait pour ça, pour accélérer un changement jugé trop lent si on lui laisse sa pente naturelle.

Un poste facile à féminiser

De toutes les fonctions de l'entreprise, c'est dans les RH que l'on trouve le plus de femmes. Fonction « support » par excellence, proche du « care » et de l'humain, valeurs qui ont toujours été jugées « féminines », même si cela peut se discuter, les postes RH ont toujours été faciles à aborder pour les jeunes femmes sortant d'école. Pourtant, jusqu'à aujourd'hui, il leur était difficile d'arriver jusqu'aux organes de décision. Il est vrai que la carrière en RH pour les femmes s'arrêtait bien souvent au niveau RRH, DRH adjointe au mieux. L'effet "plafond de verre" était imparable et nombre d'entre vous s'en plaignait, femmes ou hommes, regrettant qu'il y ait "trop d'hommes DRH et trop peu de femmes". Il faut donc se réjouir que la loi Rixain favorise la présence des femmes DRH.

Et les hommes dans tout ça ?

Quel regard portent les hommes DRH ? Imposer l'égalité est évidemment une bonne chose, mais attention à ne pas susciter un sentiment d'injustice chez les talents RH masculins. Si la loi Rixain trouve un terrain idéal pour s'appliquer dans la fonction de DRH, elle peut déstabiliser les nombreux hommes DRH en recherche de postes qui se voient refuser leur candidature au seul motif qu'ils sont des hommes.

La loi Rixain a été conçue dans un souci de parité et toutes les fonctions doivent jouer le jeu, finance, commercial, direction générale... et pas seulement les fonctions les plus traditionnellement féminines ! A nous aussi, consultants et recruteurs, de porter ces évolutions.

Pour en savoir plus :

Isabelle André : associée du cabinet Oasys; directrice de l'activité coaching, experte en soft-skills et coaching de dirigeants.

(1) source myRHline janvier 2018

(2) https://www.flipsnack.com/oasys/etude-oasys-cabinets-de-chasse-de-t-te-et-de-recrutement-tm8bii31ci/full-view.html

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page