Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine


  • Imprimer

[Reportage vidéo] Dans les coulisses d'une usine de chaussettes françaises

Publié par Julien Ruffet le - mis à jour à

En 2021, 2,6 millions de paires de chaussettes ont été vendues par Tismail. Depuis 1961, la PME se spécialise dans la production de chaussettes made in France. Nous avons poussé les portes de l'entreprise, à la découverte de ses salariés, de son patron et de ses machines...

"Nous n'avions que 10 modèles il y a 10 ans. Aujourd'hui, nous avons 2 catalogues avec une centaine de pages", se réjouit Benoît Seguin, le p-dg de Tismail. Pour la PME qui produit des chaussettes dans son usine troyenne, ces chiffres témoignent de sa croissance, plus de 60 ans après sa création en 1961.

Avec 48 salariés, l'entreprise a ouvert ces dernières années 3 boutiques pour sa marque La Chaussette de France. Cette dernière est à présent distribuée chez 500 revendeurs dans des magasins spécialisés. Et afin de soutenir son développement, Tismail a investi 600 000 euros dans l'humain et le matériel, au cours de ces 2 dernières années.

Julien Ruffet

Julien Ruffet


Entre la France et la Turquie

"Une paire de chaussettes 100 % française coûte 3 ou 4 fois plus cher qu'une chaussette fabriquée en Turquie. C'est pour cela que 20 % de notre production y est délocalisée", se défend le chef d'entreprise au sujet de sa production turque.

Pour en savoir plus, les caméras de Be a Boss se sont faufilées au sein d'une des dernières usines de chaussettes françaises qui envisage d'atteindre entre 6 et 7 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici 3 à 5 ans.

Julien Ruffet

Julien Ruffet

Le portrait de Benoît Seguin sera disponible dans le prochain Be a Boss.

La rédaction vous recommande

Retour haut de page