Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

60 % des cadres sont prêts à retourner chez leur ancien employeur

Publié par Colin de Korsak le - mis à jour à
Man holds his hand to his mouth due to sickness or wrong decision
© Herrndorff - Fotolia
Man holds his hand to his mouth due to sickness or wrong decision

Le phénomène de salariés boomerang, soit les professionnels retournant chez leur ancien employeur, semble exister aussi chez les cadres. Cette tendance est notamment observée chez ceux ayant quitté leur organisation dans la période du confinement.

Je m'abonne
  • Imprimer

Trois cadres sur cinq souhaiteraient retourner chez leur précédent employeur, d'après une enquête du cabinet Robert Walters. La reprise du marché de l'emploi après la crise du Covid-19 a incité un nombre record de cadres à quitter leur emploi, engendrant un phénomène de Grande Démission, observé aux quatre coins du monde. Les raisons principales pour lesquelles les collaborateurs ont quitté leur entreprise depuis le confinement sont la rémunération, pour 47 % des répondants, les valeurs de l'entreprise (35 %), ou encore le manque de télétravail (11 %).

Des premiers signes de regrets

Toutefois, quelques années après la crise sanitaire, les retours de ces démissionnaires sont mitigés. Par conséquent, 48 % d'entre eux reconnaissent que leur employeur actuel ne répond plus aux besoins pour lesquels ils ont quitté leur organisation. En effet, la situation économique, notamment liée à l'inflation, et les nouveaux modes de travail flexibles ont eu un impact sur la perception que les cadres avaient du travail et sur leurs attentes vis-à-vis de leur entreprise.

Un retour sous conditions

En revanche, les cadres n'envisagent pas de retourner chez leur ancien employeur à n'importe quel prix. Ainsi, 35 % d'entre eux ne le feraient que dans le cas où le management aurait changé et 21 % si le salaire augmentait. Ainsi, 72 % des professionnels déclarent rester en contact avec leur précédent manager, que ce soit pour ses conseils professionnels, dans l'éventualité de revenir, ou simplement parce qu'ils s'entendaient bien avec lui.

Du côté des managers, la porte semble être grande ouverte également, puisque 85 % d'entre eux envisageraient de recruter un ancien collaborateur, s'il s'agit d'un bon élément.

Méthodologie
Enquête menée auprès de plus de 1600 cadres en France, au cours du second trimestre 2023.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

Good News by Netmedia Group

La rédaction vous recommande

Retour haut de page