Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

4 conseils pour faire évoluer rapidement votre start-up

Publié par le - mis à jour à
4 conseils pour faire évoluer rapidement votre start-up

Tout le monde attend d'une start-up qu'elle suive une croissance rapide. Pourtant la voie de la rapidité n'est pas la plus sure. Elle nécessite pour le dirigeant de la start-up une parfaite maitrise des prérequis qui sécuriseront ce parcours. Il faut veiller à bien se préparer et à réunir tous les éléments dont il faudra disposer et toutes les compétences qu'il faudra maitriser.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le projet d'une start-up comporte une longue ou une courte phase de R&D, la phase de décollage et de croissance doit être la plus rapide possible et la mieux maitrisée par le dirigeant de la start-up. Bien anticiper et bien préparer cette phase est crucial. Pour ne pas se perdre, ni se disperser, dans cette préparation il faut se concentrer sur les prérequis les plus importants.

Quels sont ces prérequis qui vous permettront de faire évoluer rapidement votre start-up ? Il y en a plusieurs mais les 4 principaux sont : la maitrise du plan de financement qui vous permettra de disposer de suffisamment de trésorerie, l'assurance de disposer d'un bon produit/service, le ciblage d'un marché près à rapidement payer pour disposer de celui-ci et votre capacité à vous entourer d'une bonne équipe.

La trésorerie dans une start-up

Selon le projet de la start-up, il faut prévoir dès le départ toute la trésorerie qui sera nécessaire pour financer la phase R&D du produit/service, pour adresser le marché et pour passer de 0 à 1 Millions d'euros de CA. La stratégie de financement de chaque phase doit être précise et réaliste. L'établissement d'un plan de trésorerie avec les solutions cibles et surtout les options alternatives qui financeront chaque étape cruciale de ce plan est indispensable. Sans une stratégie de trésorerie réaliste, disposant d'une alternative pour chaque étape au recours avec des possibilités de recours aux fonds propres, les financeurs sollicités seront septiques, attentifs et retarderont l'évolution de la start-up.

Le bon Produit/Service pour une jeune entreprise

Le bon produit/Service est celui qui par rapport aux besoins de financement requis pour aboutir au succès de sa mise sur le marché a un potentiel de chiffres d'affaires au moins 10 fois plus élevé. Il sera par exemple très difficile d'espérer rassembler 1 millions d'euros pour un produit/service dont le potentiel marché annuel à 5 ans plafonnerait à 4 millions d'euros. Il ne faut pas négliger non plus l'importance de communiquer sur le produit et service. La qualité du plan de communication démultipliera la qualité du produit/service.

Un marché mature à cycle de vente rapide

La maturité du marché et la rapidité pour transformer une vente sera un critère déterminant pour l'évolution du chiffre d'affaires de la start-up. Le problème est que lorsqu'un produit/service est très innovant, il n'a pas de marché et il faut pouvoir rapidement créer le marché. A contrario lorsqu'un produit/service n'est pas innovant il faut rapidement se distinguer positivement de la concurrence en place. Par ailleurs le délai du processus de production et de vente du produit/service doit aussi être le plus rapide possible. Tous ces délais sont très souvent sous-estimés par le dirigeant de la start-up. Pourtant ils doivent être parfaitement anticipé et maitrisé.

Savoir réunir et conduire une bonne équipe autour de soi

Le drame d'un "start-uper" est d'être seul et de le rester car il n'arrive pas à s'entourer des compétences qui seront requises pour accompagner et accélérer l'évolution de la start-up. Aussi polyvalent qu'il soit, le dirigeant de la start-up doit savoir trouver les bons associés, consultants et les bons salariés, sur lesquels il pourra s'appuyer à chaque étape de la croissance de l'entreprise. Tout malentendu et toute divergence avec un ou plusieurs associés, tout mauvais casting de consultants et tout échec dans le recrutement de salariés coute très cher et s'avère très souvent "mortel" pour la start-up. A l'inverse savoir bien s'entourer, au bon moment (ni trop tôt, ni trop tard) tout en respectant les contraintes financières du plan de développement sera la clé majeure d'un rapide développement.

Pour aller plus loin

Roland Sicard, fondateur/Dirigeant de La Valériane en 2008 dans le domaine de la Medtech, fondateur/directeur de la R&D de Thess Corporate en 2020, dans le domaine de la Medtech www.thess-corp.fr

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page