Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Beaboss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Viquel écrit une page de l'industrie française

Publié par le - mis à jour à
Viquel écrit une page de l'industrie française

À l'heure de la dématérialisation et de l'accélération des pratiques de travail à distance, comment maintenir une activité de fournitures de bureau ? Pour relever le défi, l'entreprise Viquel mise sur son agilité et sa performance industrielle.

Je m'abonne
  • Imprimer

Adapter le savoir-faire et innover : les équipes de l'entreprise Viquel, PME familiale de l'Aisne, en font leur quotidien. Une exigence pour maintenir une qualité de l'offre, mais aussi une nécessité face à l'évolution des usages, aussi bien au bureau pour les professionnels que pour les scolaires et étudiants. " Classeur à levier, parapheur, boîte de classement... C'est un fait, certains produits ont moins d'utilité. Et, par ailleurs, on n'emmène pas tout son bureau à la maison ", résume Vanessa Viquel-Delangre, la directrice générale et petite-fille du fondateur, Georges Viquel.

Ainsi, produits et process n'ont de cesse d'évoluer avec pour objectifs : servir l'utilisateur, valoriser une expertise ainsi que les emplois des 110 collaborateurs.

Licence

Créés en 1949, les établissements Viquel connaissent une première vie à Paris. La petite entreprise du maroquinier Georges Viquel confectionne des sacs à main en cuir. Rapidement, le PVC fait son apparition et l'activité se développe. À la demande de Monoprix, la société se lance dans la fabrication d'articles scolaires en matière plastique souple. Viquel devient le fournisseur des rentrées des classes, avec notamment des protège-cahiers et des rouleaux couvre-livres en PVC.

Dans les années 60, la société, encouragée par la politique de décentralisation de l'époque, inaugure ses nouveaux locaux dans l'Aisne, à Oulchy-le-Château, et la grande distribution étend son circuit sur le territoire national. " Cet essor a permis à Viquel de s'industrialiser. Il ne s'agissait plus de petites commandes pour les grossistes ", précise la directrice générale. Au cours de la décennie suivante, c'est la découverte du polypropylène qui révolutionne l'activité de l'entreprise, première du secteur à s'emparer de l'innovation. Rapidement, chemises trois rabats, classeurs et boîtes de classement occupent toute la production.

Et au tournant des années 1970, Viquel signe son premier contrat de licence avec Disney, initiant ainsi une stratégie de développement des produits scolaires sous licence. D'anciens ateliers artisanaux, l'entreprise Viquel devient une société industrielle, entièrement automatisée et réalisant 70 % de son chiffre d'affaires en grande distribution et en B to B (et environ 20 % à l'export). Mais la concurrence chinoise gagne du terrain au fil des années. Aussi, lorsque Vanessa Viquel-Delangre rejoint la PME familiale en 1996, plusieurs défis se présentent : " Le premier a été de savoir comment conserver notre savoir-faire en France. Il a fallu moderniser en permanence et assurer en termes de service rendu aux clients. En grande distribution, cela signifie avoir des commerciaux proches des acheteurs et des chefs de rayon. Pour les petits clients, il s'agit de réaliser des produits en petites quantités, sur mesure et personnalisés à leur marque. "

Au-delà des machines standards, Viquel investit chaque année dans la modernisation de ses outils de production. " Notre valeur ajoutée est également d'avoir des salariés techniques en capacité de faire tourner des machines assez complexes ", précise la directrice générale. Autre point fort : une logistique non-externalisée avec un taux de service évalué à 99/100 dans la grande distribution.

Enfin, côté produit, Vanessa Viquel-Delangre l'admet : " Tout le monde sait faire un classeur et le décliner en couleur ! Mais Viquel se différencie sur le grain du produit. Faire du premier prix n'est pas la solution, car nous ne sommes pas les moins chers du marché. Pour continuer à exister, il faut proposer des produits différents et être attendus sur les nouveautés de l'année. "

Collaboratif

La stratégie est d'autant plus cruciale que les obstacles existent sur l'ensemble de la chaîne de valeurs. " Dans un magasin, il est difficile pour le consommateur de pouvoir différencier un produit chinois d'un produit français, poursuit la dirigeante. Nous, ce que nous voulons valoriser, c'est le travail, la fabrication faite par des hommes et des femmes, des emplois maintenus en France. "

Grâce à une démarche d'innovation initiée en 2017, Viquel accompagne ses salariés à porter un projet, dans un esprit collaboratif, pour faire évoluer les process internes ou répondre aux usages du marché. Ainsi, le premier sac-à-dos antivol E-zip, la gamme de gourdes Aqua, ou les porte-partitions et accessoires Vocalyz voient le jour. " Nous n'avons jamais autant créé que depuis le lancement de cette initiative, indique Vanessa Viquel-Delangre. Les collaborateurs se sont autonomisés et certains se sont révélés et ont osé. " Un atout quand il a fallu faire face au contexte sanitaire en 2020.

Revalorisation

Viquel pousse donc à la diversification, même sur des marchés de niche. Les fournitures de classement et de bureau affichent une baisse depuis cinq ans. Si l'impact est moindre sur le scolaire, l'entreprise s'en préoccupe pourtant. La PME noue des partenariats, comme avec le spécialiste des protections auditives Alpine, afin de codévelopper un casque anti-bruit pour préserver la concentration pour la lecture en primaire.

La gamme de gourdes en est un autre exemple : l'accessoire est à présent inscrit comme fourniture demandée par les établissements. Mais, l'autre cheval de bataille de Viquel est de réduire son empreinte carbone. Les produits sont Origine France garantie, label choisi pour la traçabilité de la matière première. De plus, la démarche RSE de l'entreprise est centrée sur l'environnement. Objectif : revaloriser les déchets, principalement les déchets en plastique qui sont envoyés à proximité du site, chez un recycleur qui les transforme en granules et renvoie chez le fabricant de plaques de polypropylène avant d'être réemployés dans la gamme " Essentiel recycle " . L'entreprise collabore aussi avec ses fournisseurs pour avoir les formats adaptés et réduire les chutes de matières. " Les produits recyclés sont souvent plus chers, car cela implique une économie qui n'est pas encore tout à fait installée. Cependant, nous avons fait le choix de proposer une gamme premier prix recyclée en économie circulaire. C'est une démarche citoyenne afin de rendre ces produits accessibles au plus grand nombre ", conclut Vanessa Viquel-Delangre.

Viquel

Fabrication de fournitures
Oulchy-le-Château (Aisne)
Vanessa Viquel-Delangre, directrice générale, 52 ans
SAS > Création en 1949 > 110 salariés
CA 2020 30 M€


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande