Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Top 5 des métiers à impact qui recrutent en 2024

Publié par Colin de Korsak le - mis à jour à
Top 5 des métiers à impact qui recrutent en 2024

L'urgence écologique et l'évolution des normes poussent les entreprises à recruter de plus en plus de métier à impact. Birdeo dévoile son top 5 des postes les plus recherchés par les entreprises françaises pour 2024, selon une base de plus de 200 entreprises.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le marché des emplois à Impact poursuit sa croissance avec une augmentation de près de 40 % concernant les créations de poste en 2023, selon Birdeo, cabinet de recrutement et chasseur de têtes. Parmi les grandes tendances à prévoir pour l'année qui démarre : de nombreux postes dans la finance durable (notamment dans le cadre de l'application de la CSRD), une forte poussée des compétences recherchées dans le domaine de la data, ainsi qu'une demande de plus en plus importante concernant les métiers du vivant. Voici les cinq métiers à impact les plus recherchés en 2024, d'après Birdeo :

1. Le chef de projet CSRD performance globale

La mission principale du Chef de Projet CSRD Performance Globale est de collecter et d'analyser les données environnementales et sociales des entreprises dans le cadre du reporting de sa performance. Parmi ses autres missions : la participation au déploiement de la stratégie RSE de l'entreprise, la mise en place d'une veille réglementaire, la définition de KPI's, mais également la contribution à la réalisation de déclarations de performance extra-financière (DPEF et/ou CSRD), ou encore la production de rapports annuels.

Profil :

- Diplôme : BAC + 5 avec une spécialisation finance, finance durable ou Développement Durable.

- Savoir-faire : solide culture financière et RSE.

- Savoir-être : excellente communication et capacité d'analyse et de synthèse.

Rémunération : de 35 à 55 K euros par an en moyenne selon l'expérience et la localisation.

2. L'administrateur transformation durable

L'administrateur transformation durable est un véritable lanceur d'alerte, qui a pour rôle principal d'interroger l'ensemble des membres du conseil d'administration sur la pérennité des activités à la lumière des 9 limites planétaires, mais aussi sur les réglementations existantes et à venir, ainsi que sur les risques juridiques, sociaux et environnementaux des décisions qui seront prises. Il contribue également en grande partie à l'acculturation du conseil d'administration et s'illustre véritablement comme un relais de transmission de la direction RSE.

Profil :

- Diplôme : Formation Administrateur.rice.

- Savoir-faire : première expérience dans la RSE, avoir un réseau de contacts dans le Développement Durable.

- Savoir-être : posséder un certain leadership d'influence pour embarquer avec lui.

Rémunération : selon jetons de présence de l'entreprise (rémunération accordée aux membres d'une organisation

siégeant lors de réunions officielles).

3. Le responsable DRH RSE

Le Responsable DRH RSE accompagne la conduite du changement et la transformation des métiers, notamment sur les sujets en lien avec les compétences et les formations au sein de l'entreprise. Il a notamment comme mission de structurer la mobilité interne des collaborateurs afin d'accompagner leur évolution dans l'organisation. Le responsable DRH RSE est également en charge de l'acculturation des équipes, de l'intégration de la RSE au coeur des recrutements et de l'établissement de nouvelles bases de rémunérations intégrants des critères ESG / performance globale.

Profil :

- Diplôme : BAC + 5 spécialisation RH avec une formation RSE ou forte appétence pour le Développement

Durable.

- Savoir-faire : connaissance des métiers de l'entreprise et expérience en ressources humaines ou en cabinet de

recrutement.

- Savoir-être : leadership d'influence et aisance relationnelle.

Rémunération : de 70 à 100 K par an en moyenne selon l'expérience et la taille de l'entreprise.

4. Le chargé de mission biodiversité et gestion des ressources naturelles

Dans le cadre de ses missions, le chargé de mission biodiversité et gestion des ressources naturelles doit prendre soin du vivant en prévenant la perte de la biodiversité. Pour cela, il doit agir pour sa restauration et améliorer les conditions de vie animale sur toute la chaîne de valeur. Il devra donc définir une stratégie biodiversité et régénération du vivant, participer et piloter des initiatives sectorielles telles que des projets d'agriculture régénératrice en étudiant les objectifs, les KPI, les partenaires potentiels ainsi que les actions à mettre en place sur le terrain. Enfin, le chargé de mission biodiversité et gestion des ressources naturelles contribue pleinement à l'intégration des enjeux de la biodiversité dans les démarches engagées par l'entreprise sur l'écoconception de produits et sur l'économie circulaire.

Profil :

- Diplôme : BAC + 5 école d'ingénieur avec une spécialisation environnement et biodiversité.

- Savoir-faire : maîtrise de la gestion de projets complexes et des outils de mesure d'impact.

- Savoir-être : excellentes compétences en animation, pédagogie et esprit d'initiative.

Rémunération : de 50 à 65 K euros par an en moyenne selon l'expérience et la localisation.

5. Analyste data

Dans un contexte de mesure de l'impact des activités et des obligations réglementaires de reporting, les enjeux de l'analyste data sont triples : définir les données à collecter et leurs sources, automatiser la collecte et analyser les données. Son rôle est d'assurer la préconfiguration des systèmes afin de faciliter et fiabiliser les données ESG, dans un objectif d'aide à la décision en interne et de transparence des réalisations en externe. Tous les aspects de la durabilité sont donc concernés (émissions GES, émissions évitées, impact biodiversité, eau, énergie, transport...).

Profil :

- Diplôme BAC + 5 école d'ingénieur avec une formation en data analyse.

- Savoir-faire : disposer d'une expérience avec l'intelligence artificielle et une fine compréhension des enjeux

RSE.

- Savoir-être : excellent relationnel, rigueur et curiosité.

Rémunération : de 60 à 70 K euros par an en moyenne selon l'expérience et la localisation.

 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

Good News by Netmedia Group

La rédaction vous recommande

Retour haut de page