Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

"Qui veut être mon associé ?" : Hydratis séduit le jury

Publié par Colin de Korsak le - mis à jour à
'Qui veut être mon associé ?' : Hydratis séduit le jury

La start-up Hydratis, qui propose des pastilles effervescentes innovantes pour optimiser l'hydratation, a conquis le jury de l'émission « Qui veut être mon associé ? ». La jeune pousse a dû choisir entre trois propositions alléchantes des investisseurs.

Je m'abonne
  • Imprimer

Mercredi 17 janvier 2024 débutait la 4e saison de l'émission Qui veut être mon associé (QVMA) sur M6. Ce programme, où des entrepreneurs tentent de lever des fonds auprès d'investisseurs confirmés, a accueilli de nouveaux membres dans son jury dès le premier épisode. En effet, Kelly Massol, fondatrice de la marque de soin capillaire Les secrets de Loly et Tony Parker, ancien joueur NBA reconverti en homme d'affaires se sont prêtés à l'exercice.

Parmi les start-up présentées, une a particulièrement conquis les membres du jury. Il s'agit d'Hydratis, une start-up concevant et commercialisant des pastilles effervescentes conçues pour optimiser l'hydratation. Pitché par ses deux fondateurs, Théo Heude et Jérémy Boué, le projet a séduit le jury tant par son concept que par sa rentabilité et les chiffres avancés par les entrepreneurs. Effectivement, Hydratis a réalisé un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros en 2022. De plus, entre 2022 et 2023, la croissance de la société a explosé de 250 % par an et la jeune pousse vise un chiffre d'affaires de plus de 10 millions d'euros en 2024.

Un jury séduit et trois propositions

Par conséquent, trois des membres du jury ont soumis des propositions au duo. Jean-Pierre Nadir a dans un premier temps accepté la demande initiale des fondateurs, qui s'élevait à 300000 euros contre 5 % du capital de l'entreprise, valorisé à 6 millions d'euros. Puis, Kelly Massol a surenchéri en proposant 100000 euros de plus et une valorisation à 8 millions d'euros, avant qu'Anthony Bourbon ne propose d'intégrer Hydratis à sa société Feed contre 300000 euros de cash-out et un salaire annuel de 100000 euros pour les entrepreneurs.

Après un temps de réflexion, les deux amis ont opté pour l'offre de Kelly Massol, pour sa connaissance du secteur ainsi que son réseau. « Kelly est une femme d'affaires remarquable, avec une success story incroyable. Nous avons des valeurs communes, étant donné que comme elle, nous sommes partis de zéro. De plus, il y a de vraies synergies dans nos marques qui partagent les mêmes canaux de distribution. Nous sommes convaincus de l'intérêt de ce partenariat pour Hydratis. », souligne Théo Heude.

Une belle revanche

Pourtant, rien ne semblait joué d'avance puisque le nom de l'entreprise ainsi que son image de marque pharmaceutique ont dans un premier temps fait douter les investisseurs. Surtout, les fondateurs d'Hydratis avaient envoyé une vidéo pour participer à l'édition précédente, qui n'avait pas été retenue.

« Cette année, la production nous a rappelés ! Nous avons ensuite passé toutes les étapes de sélection jusqu'au passage devant le jury » se réjouit Jérémy Boué. « On s'est vraiment éclaté sur le tournage et on a boosté l'hydratation de toute l'équipe ! » s'amuse Théo Heude.

Dans les heures suivant la diffusion de l'émission, la start-up fondée en 2019, a vendu 10 000 produits, soit 4900 % de plus qu'une soirée habituelle. La fréquentation du site a explosé, avec plus de 4000 % de croissance de visites sur le site internet. Enfin, Hydratis a reçu plus de 500 demandes de pharmacies dans la soirée.

 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

Good News by Netmedia Group

La rédaction vous recommande

Retour haut de page