Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Beaboss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Des patrons de TPE-PME découragés ? Pas si sûr !

Publié par Marion Perroud le - mis à jour à
Des patrons de TPE-PME découragés ? Pas si sûr !

Le quotidien des dirigeants de TPE-PME ne se résume pas à de lourdes contraintes et à une charge de travail démentielle. Selon la récente étude d'American Express sur leur ressenti, les petits patrons se montrent aussi enthousiastes et fiers de leur rôle positif en faveur de l'emploi.

Je m'abonne
  • Imprimer

Conquérir de nouveaux marchés, motiver ses équipes, s'adapter aux nouvelles réglementations, trouver des financements, améliorer la qualité de ses produits et services, structurer son organisation... Le quotidien des petits patrons français peut vite tourner au parcours du combattant, d'autant plus en cette période de crise.

Pourtant, 70% des dirigeants de TPE-PME ne renonceraient pour rien au monde à leur liberté d'entrepreneurs. Tel est l'un des enseignements de l'étude American Express - Ipsos* sur le ressenti et les attentes des dirigeants d'entreprise, publiée le 10 avril 2014.

Tout en reconnaissant que leurs responsabilités sont sources de stress et de lourdes contraintes (dans 29% des cas), les petits patrons se sentent aussi enthousiastes (27%), libres (27%) et fiers (22%). Leur plus grande source de satisfaction ? Créer des emplois pour 84% des répondants.

Si c'était à refaire ?

Alors, oui, les patrons de TPE-PME estiment manquer cruellement de temps (3h18 en moyenne par jour) pour accomplir leurs tâches multiples. Oui, le quart d'entre eux s'avoue découragé face à la situation actuelle. Oui, 41% imaginaient un quotidien bien différent de celui-ci. Et, oui, les répondants doutent du maintien de l'emploi dans leur activité (selon 46% des dirigeants de TPE et 21% des patrons de PME).

Mais voilà, quand on leur pose la question, les trois quarts des sondés affirment qu'ils retenteraient l'aventure de l'entrepreneuriat sans hésiter si c'était à refaire. Ils sont même 92% du seul côté des chefs d'entreprise de 50 à 249 salariés. De quoi faire taire, pour une fois, les défaitistes et autres neurasthéniques.

Et vous, retenteriez-vous l'expérience ?


*Méthodologie :
L'enquête a été réalisée par Ipsos du 24 au 31 mars 2014, auprès d'un échantillon de 401 dirigeants de TPE-­PME (entreprises - unités légales -­ de 1 à 249 salariés). La représentativité de l'échantillon a été garantie par la méthode des quotas appliquée au secteur d'activités, à la taille de l'entreprise et la région d'implantation.



Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande