Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
  • Imprimer

Lucca, la scale-up qui veut faire gagner du temps aux DRH de PME

Publié par Julien van der Feer le - mis à jour à

Faciliter le quotidien des services RH des entreprises de 50 à 500 salariés. C'est l'objectif que s'est fixé Lucca, une scale-up de 300 salariés créée en 2002. Forte d'une croissance annuelle de 40% depuis 6 ans, la société compte désormais se développer à l'international. Elle vient également de racheter Bloom at Work, une société spécialisée dans les enquêtes sur la satisfaction des salariés. Damien Grandemenge, dg de Lucca, dévoile ses grands enjeux pour 2022.

Éditer un logiciel qui automatise les processus administratifs et RH des PME à travers neuf solutions. Voilà le concept de Lucca, une scale-up créée en 2002 et qui enregistre une croissance annuelle de 40% depuis 6 ans. "Notre logiciel s'occupe notamment de la gestion des congés, de la déclaration et du suivi des notes de frais, de la préparation des entretiens annuels et de la préparation de la paie", expose Damien Grandemenge, dg de Lucca.

L'entreprise, qui compte 5000 clients, est en pleine phase de recrutement. Elle va passer de 300 à 900 salariés d'ici 2025. "Nous sommes historiquement situés à Paris mais nous sommes aussi présents à Nantes, Marseille et nous allons ouvrir, en janvier, un bureau à Barcelone puis, en mars, à Genève", assure-t-il. Autre point atypique, la structure ne recrute pas plus que 35% de nouveaux collaborateurs tous les ans. La raison ? "Nous ne voulons pas mettre en danger notre culture d'entreprise qui est très spécifique. La responsabilisation des collaborateurs et la collégialité sont des points très importants pour nous. Par exemple, au bout de 3 ans, les salariés peuvent fixer leur salaire en passant devant un comité", précise Damien Grandemenge.

Autre particularité de Lucca : la scale-up s'autofinance depuis ses débuts. "C'est l'une de nos grandes fiertés. Cela nous confère une grande liberté mais ne nous empêche pas de faire rentrer des salariés au capital. Aujourd'hui, 51 collaborateurs sont associés", poursuit le dirigeant. Pour autant, cette stratégie ne freine pas l'entreprise dans sa stratégie de croissance externe. Elle vient d'acquérir Bloom at Work, une société spécialisée dans les enquêtes sur la satisfaction des salariés.