Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
  • Imprimer

La Belle Vie, le darkstore en mode hypercroissance

Publié par Julien van der Feer le | Mis à jour le

15 000 produits dont 4000 produits frais, livrés en une heure chez vous. C'est la promesse de La Belle Vie, une scale-up créée en 2015 qui a connu une croissance de 400% en 2020 et qui compte plus de 500 salariés. Après une levée de fonds de 20 millions d'euros, l'entreprise souhaite accélérer son développement en France. Elle souhaite aussi internaliser son service de livraison pour améliorer l'expérience client et améliorer ses marges. Paul Lé, CEO de La Belle Vie, revient sur sa stratégie de développement.

"La Belle Vie, c'est 15 000 produits dont 4000 produits frais, livrés en une heure chez vous. Notre gamme est quasiment aussi large que celle des hypermarchés", explique Paul Lé, CEO de la scale-up. Créée en 2015, l'entreprise compte plus de 500 salariés et anime quatre entrepôts en Île-de-France. Elle affiche surtout un taux de croissance de 100% tous les ans depuis sa création, avec un pique à 400% en 2020, conséquence directe de la Covid.

Les raisons du succès ? Un service attendu par les consommateurs urbains (qui ont des journées très remplies), un large choix avec un accent mis sur les produits frais (boucherie, fromagerie, primeur, poissonnerie...) et un service de livraison très rapide. "Nous sommes un darkstore et il y a de nombreux acteurs sur ce marché, notamment internationaux. Nous nous différencions sur la taille de notre catalogue et sur des paniers moyens plus élevés, de l'ordre de 100 euros", poursuit le dirigeant.

La Belle Vie a levé 20 millions d'euros et prépare une autre levée de fonds dans les mois à venir. L'objectif : soutenir sa forte croissance. "Notre modèle est rentable, c'est important de le préciser. C'est ce qui séduit nos investisseurs. Nous voulons maintenant gagner des parts de marché, ouvrir des entrepôts partout en France et nous faire connaître plus largement", dévoile Paul Lé.

Concernant son business model, la Belle Vie se définie avant tout comme un retailer. La structure fait donc de la marge entre l'achat et la revente de ses produits. Elle souhaite aussi, petit à petit, internaliser la livraison pour améliorer l'expérience client et jouer sur un autre levier afin d'optimiser, toujours plus, sa rentabilité.

La rédaction vous recommande