Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
  • Imprimer

Caroline Pailloux, l'entrepreneuriat au prix de la liberté

Publié par Julien Ruffet le - mis à jour à

Et si l'expérience du salariat était un tremplin pour entreprendre ? C'est le cas de Caroline Pailloux. Dans de grandes entreprises, elle a appris le conseil avant de monter son entreprise dans le secteur. Quelques années plus tard, son chiffre d'affaires se compte en millions d'euros...

"Cela faisait longtemps que j'avais envie d'entreprendre et les congés maternités m'ont permis de sauter le pas", affirme Caroline Pailloux. Elle a pris son virage entrepreneurial il y a déjà quelques années. Passée par l'école de commerce Edhec et en MBA hospitalité et luxe, elle enchaîne les postes dans de grandes entreprises. Nestlé, Saint-Gobain, Capgemini lui apportent des connaissances dans le secteur du conseil. Jusqu'en 2013, année de sa prise de conscience...

Caroline Pailloux envisage alors de se mettre à son compte. En restant dans le secteur du conseil, elle fonde Ignition Program, une entreprise qui mêle une activité de formation (tant en management qu'en ressources humaines) et une de recrutement, afin d'accompagner les start-up clientes.

En 2021, son entreprise, c'est presque 6 millions d'euros de chiffre d'affaires et plus de 70 salariés. La sensation que ressent Caroline Pailloux ? "On ne doit rien à personne et on peut proposer des choses à ses clients. C'est une liberté très épanouissante !"

Récemment, Caroline Pailloux a fêté un anniversaire particulier... Celui d'avoir passé plus de temps à son compte que dans le salariat. "C'est un changement d'identité. Je ne suis plus d'abord consultante, mais avant tout entrepreneure", assure-t-elle. Un dernier conseil ? "Une chose est sûre, il faut être bien entouré", conclut-elle.