Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
  • Imprimer

Yespark va installer 30 000 bornes électriques dans ses places de parking d'ici 2025

Publié par Julien van der Feer le - mis à jour à

Répondre à la montée en puissance des véhicules électriques. C'est le but de Yespark qui a levé 28 millions d'euros en mai. La scale-up veut ainsi installer 30 000 bornes de recharge électriques dans les 250 000 places de parking qu'elle gèrera d'ici 2025.

"Nous sommes une marketplace de location de places de parking", explique Charles Pfister, cofondateur de Yespark. De fait, un automobiliste sur trois en circulation est à la recherche d'une place pour se garer. Afin de répondre à cette problématique, la start-up signe des contrats avec de très grands bailleurs immobiliers pour exploiter la vacance dans leurs parkings. Ces places sont ensuite mises en ligne sur Yespark et proposées aux automobilistes qui cherchent une place résidentielle de longue durée à côté de chez eux.

28 millions d'euros levés

Un concept qui cartonne : la scale-up référence 60 000 places de parking en France et en Italie. Elle a réalisé 17 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2021 et a toujours été rentable depuis sa création. Pour aller encore plus vite, la jeune pousse a levé 28 millions d'euros.

Un choix stratégique puisque, jusqu'à présent, elle se développait en autofinancement : "Nous avons toujours été très pragmatiques sur les levées de fonds. Nous ne voulons pas confondre la fin et les moyens. Et jusqu'à cette année, nous n'avions aucune raison de faire appel à des investisseurs", explique Charles Pfister.

30 000 bornes électriques

Ce nouveau financement va permettre à Yespark d'assurer sa transition vers l'électrique. La scale-up va mettre en place des bornes de recharge électriques dans ses places de parking. "Nous voulons installer 30 000 bornes électriques sur nos 250 000 places de parking disponibles d'ici 2025. Cela va coûter 8 millions d'euros", poursuit-il. Le reste de la levée de fonds, soit 20 millions d'euros, va être dédié au développement de l'équipe pour passer de 90 à 250 collaborateurs d'ici 2025, ainsi qu'à la structuration de l'entreprise.

La rédaction vous recommande