Recherche
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

8 start-up présentes aux Journées Impact & Innovation

Publié par Audrey Fréel le

Organisées par l'accélérateur 50 Partners les 22 et 23 septembre 2022, les Journées Impact & Innovation ont rassemblé entrepreneurs, investisseurs et grands groupes à Houlgate, en Normandie. L'occasion de mettre en scène plusieurs start-up. Zoom sur huit d'entre elles.

Je m'abonne
  • Imprimer

Smartback offre une seconde vie au mobilier

Pour faire face aux millions de meubles retournés et jetés chaque année en France, Smartback a développé une solution tech et logistique BtoB. Son but ? Mieux gérer les retours et la seconde vie des meubles des consommateurs les distributeurs. "Nous court-circuitons les étapes de logistiques inutiles pour revaloriser le produit à 30 km en moyenne de chez le particulier", explique Ariane Varale, co-fondatrice de Smartback. Le meuble est récupéré par la jeune pousse chez le consommateur et peut ensuite être revendu à un magasin d'occasion ou donné à une association. Pour cela, Smartback s'appuie sur un réseau de 250 partenaires.

Dirigeantes : Olympe Chabert et Ariane Varale

Année de création : 2021

Ville : Paris

Nombre de clients : 8 (objectif 40 d'ici 5 ans)

Lixo transforme les déchets en ressources

Lixo développe une solution industrielle pour l'industrie de la gestion et de la valorisation des déchets. Reposant sur de l'IoT et des algorithmes de reconnaissance d'images, celle-ci permet d'analyser en temps réel et en continu des flux de déchets pour mieux les valoriser. Depuis sa création il y a plus de deux ans, la jeune pousse a géré plus de 40 000 tonnes de déchets.


Dirigeante : Marjorie Darcet

Année de création : 2019

Ville : Paris

Effectif : Une vingtaine de personnes

Nutreets redonne de la saveur aux tomates

Produire des fruits et légumes sains et savoureux. Telle est l'ambition de Nutreets. Après cinq ans de R&D, la start-up a mis au point une méthode de production agricole combinant élevage de poissons et cultures maraichères. Appelé aquaponie, ce système permet de limiter fortement les ressources et la pollution. "Les déchets des uns, sont les matières premières des autres", résume Guillaume Pelet, président de Nutreets. Forte de ce savoir-faire, la jeune pousse commercialise désormais son concept de ferme aquaponique. "Nous en avons déjà vendu quatre et avons signé dix devis", informe Guillaume Pelet.


Dirigeants : Guillaume Pelet, Nils Olsen, Benoît Simonnet

Année de création : 2016

Ville : Bobigny (Ile-de-France)

Effectif : une dizaine

Nudj, un steak végétal à base de fruit du jacquier

Les alternatives végétales à la viande ont le vent en poupe. Problème : la majorité des steaks végétaux sont composés d'ingrédients ultra-transformés, néfastes pour notre santé. Face à cette problématique, Nudj s'est lancé le défi de concevoir des pavés végétaux composés uniquement d'ingrédients naturels. La clé de cette prouesse ? L'utilisation du fruit du jacquier, un végétal produit massivement en Inde. Riche en protéines et vitamines, ce dernier présente une texture fondante. Autre avantage : la culture de cet aliment nécessite peu d'eau et pas d'intrants. En 2023, Nudj prévoit d'ouvrir une usine de transformation de fruit du jacquier en Guyane. La marque, qui commercialise ses steaks végétaux depuis un an, sera également vendue dès octobre chez Monoprix.


Dirigeants : Barthélemy et Foucault Peuchot

Année de création : 2021

Ville : Paris

Yency, une alternative saine au sucre

Yency parie sur le yacón. Originaire du Pérou, cette plante possède de nombreuses vertus, dont celle de donner un sirop au goût très sucré, avec un indice glycémique de 1 (contre 70 pour le sucre blanc). Exit donc les méfaits liés au sucre, qui élève fortement la glycémie. Forte de ce constat, Yency a créé une gamme de produits sucrés à base de yacón. La marque est aujourd'hui vendue dans une centaine de Biocoop et magasins bio en France. Elle prépare actuellement une levée de fonds dans le but de créer une filière française de yacón et de commercialiser son sirop à des groupes agroindustriels.

Dirigeants : Raphaella Noleau et Clément Poyade

Année de création : 2021

Ville : Paris

Effectif : 3

Chiffre d'affaires : 250 K€

La Marque En Moins mise sur la transparence

Avec son nom original, La Marque En Moins s'attaque au marketing superflu. Elle commercialise sur son site d'e-commerce une gamme de produits ménagers responsables. L'accent est mis sur la transparence. "L'ensemble des ingrédients est visible à l'avant du packaging", souligne Maxime Deguine, co-fondateur de la start-up. Le consommateur a également accès à des informations relatives à la fabrication, aux usines et à la fixation des prix. Les produits de la Marque En Moins sont issus d'un circuit court et fabriqués en France, dans des usines écologiques. Aujourd'hui, la jeune pousse s'attaque à deux nouveaux marchés : l'hygiène (démarrage prévu en octobre) et les couches (en janvier prochain). Elle lancera également prochainement une offre à destination de l'hôtellerie.


Dirigeants : Maxime Deguine et Nicolas Simon

Année de création : 2019

Ville : Paris

Ernesti, une alternative technologique à l'Ehpad

S'il existe aujourd'hui de nombreux services pour aider les personnes en perte d'autonomie en journée, les gardes de nuit sont plus complexes. Les aidants trouvent peu de solutions et celles-ci sont en général très coûteuses. Résultat : de nombreuses familles doivent se résoudre à envoyer leur proche en Ehpad. Pour les éviter de prendre cette décision, Ernesti met en relation, grâce à un outil digital, les aidants avec des étudiants du secteur de la santé, chargés de veiller sur leur proche durant la nuit. Côté tarif, il faut débourser 89 euros par nuit (soit 52 euros après crédit impôt). "Les agences de services à la personne traditionnelles facturent en général les gardes de nuit 180 euros", souligne Quentin Zakoian, co-fondateur de la jeune pousse. 67 000 nuits ont déjà été réalisées grâce à Ernesti, qui recense sur sa plateforme 14 000 étudiants en santé. A terme, la start-up prévoit d'étoffer ses services à la journée.

Dirigeants : Quentin Zakoian, Séverine Zakoian et Kévin Beaubestre

Année de création : 2017

Ville : Bordeaux

Effectif : 15

Chiffre d'affaires : 2 M€ en 2021 (estimé à 3,5 M€ en 2022)

Camarage parie sur la cohabitation entre jeunes et seniors

C'est une nouvelle façon de vivre ensemble que souhaite développer Camarage. Faisant le constat que de nombreux seniors vivent isolés dans un grand logement, alors que la plupart des jeunes rencontrent des difficultés pour se loger, la start-up ambitionne de recréer du lien entre ces deux générations à travers une plateforme de cohabitation. L'occasion pour les seniors d'avoir un complément de revenus, tout en aidant un jeune à mieux se loger. En échange d'un loyer modéré, le jeune offre des petits services (jusque 5h par jour) à l'hébergeant. Le tout est encadré par un contrat géré par Camarage. Depuis sa création, la jeune pousse a permis à plusieurs centaines de binôme intergénérationnel de se rencontrer.

Dirigeants : Yoan Lévy, Benjamin Lévy, Mokhtar Khial

Année de création : 2020

Ville : Paris

Effectif : 4

Sur le même sujet :

Retour au début du diaporama

Journaliste depuis 12 ans je suis spécialisée dans l'économie avec une appétence pour les sujets RH, RSE et innovation. Dès que j'ai du [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

Good News by Netmedia Group

Sur le même sujet

Retour haut de page