Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Beaboss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Présidentielle 2017 : le programme complet de Philippe Poutou pour les TPE et PME

Publié par Barbara Prose le

Je m'abonne
  • Imprimer

Éducation

Pour limiter la pénibilité du travail et défendre le statut des jeunes travailleurs de moins de 25 ans en apprentissage, Philippe Poutou souhaite leur permettre de bénéficier de vacances scolaires calquées sur le même agenda que les jeunes en cursus universitaire. Il veut également leur garantir un salaire minimal à hauteur du SMIC.

Il se positionne aussi en faveur d'un système éducatif indépendant des entreprises et refuse que les syndicats patronaux aient un siège au sein des conseils d'administration des grandes écoles et universités. Pour lui, les décisions prises de cette manière servent exclusivement les besoins du patronat local. Il souhaite en lieu et place que les cursus de formation professionnelle soient décidés par les étudiants, professeurs et travailleurs en alignement avec les besoins de la population.

Handicap

Philippe Poutou veut imposer le respect des quotas d'obligation d'emploi de 6% de travailleurs en situation de handicap et maintenir les emplois des salariés se retrouvant en invalidité.

Retraites

Le candidat-ouvrier a fixé le seuil de départ en retraite à 60 ans avec un cumul de 37,5 annuités. Il propose un avancement à 55 ans de l'âge de départ pour les professions les plus pénibles. Pour financer la retraite, Philippe Poutou souhaite que le champ d'action de la sécurité sociale soit élargi et que le montant alloué aux retraites soit étalonné sur les salaires les plus hauts.

Transparence

Anti-lobbying, Philippe Poutou montre du doigt les "secrets derrière lesquels se cachent les patrons de nos entreprises pour masquer les mauvais coups qu'ils nous préparent". Il exige que soit brisé le secret industriel et bancaire et que les comptes des entreprises soient rendus publics.

Il dénonce également le versement de dividendes des entreprises vers les actionnaires à hauteur de 35 milliards d'euros en 2016 et ce, malgré la fermeture de nombreux sites.

Financement

Philippe Poutou dénonce le CICE comme un "transfert de richesses des travailleurs vers les plus riches" qui coûte 20 milliards d'euros par an.

Production

Pour Philippe Poutou : "les capitalistes s'arrogent le droit de licencier, de fermer des unités de production, de bloquer les salaires, de développer des productions polluantes sans en rendre compte à quiconque. Face à cela, nous devons remettre en cause le pouvoir patronal, à commencer par la propriété privée des moyens de production qui enlève à la population la maîtrise des richesses produites et des choix de production".

En ce sens, il souhaite l'arrêt des productions inutiles et dangereuses et range dans cette catégorie notamment la production d'armement et la publicité "énergivore et créatrice de faux besoins". Il veut la fin de l'obsolescence programmée et exige la sortie de la logique marchande de certaines activités qui sont vitales pour la population (secteur pharmaceutique, transport, communication, industrie...).

D'après le candidat, l'Europe n'est pas un progrès. Il souhaite le retour à la production nationale comme "solution aux ravages de la mondialisation néolibérale". De quoi défendre, selon lui, les intérêts des entreprises françaises. Il refuse toutefois la logique de compétitivité des entreprises, qu'il qualifie de "guerre commerciale entre puissances" et toute forme de mise en concurrence équivalente.

Macroéconomie

Philippe Poutou voit l'entreprise comme devant être aux mains des travailleurs et de la population. Il milite pour la réquisition sans indemnité ni rachat et pour l'appropriation sociale des secteurs clés de l'économie.

Il souhaite voir les banques fusionnées pour constituer un monopole public du crédit ainsi que la fin de la spéculation.

Il rejette les traités de libre-échange signés au niveau européen mais est solidaire avec les travailleurs détachés. Il exige que dans chaque multinationale, ils soient payés à salaires équivalents en alignement sur les standards les plus favorables.

Méfiant, le candidat anticapitaliste dénonce "les grands patrons les grands patrons de différents pays qui savent très bien accorder leurs violons pour développer le marché". Il ajoute : " (...) Ils coordonnent leurs attaques contre le monde du travail. On peut voir la similitude entre les lois qu'ils nous imposent pour retarder l'âge de la retraite, augmenter le temps de travail, multiplier la précarité...".

Pour lui, notre monde doit être sans frontières et débarrassé de la propriété privée des moyens de production : "Il n'y a pas de bon capitalisme productif, opposable au capitalisme financier qui l'aurait perverti. Le capitalisme vert n'est qu'un mirage".

Droit des femmes

Pour les femmes, Philippe Poutou réclame pour les femmes l'égalité des salaires et la fin de la précarité.

Je m'abonne
Barbara Prose

Barbara Prose

Journaliste pluri-médias

Journaliste pluri-médias et technophile, je suis passionnée par l'innovation au sens large et par les nouvelles technologies (drones, réalité virtuelle [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG