Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Pourquoi se faire labelliser RSE et comment bien choisir

Publié par le - mis à jour à
Pourquoi se faire labelliser RSE et comment bien choisir

Les entreprises s'engagent dans une démarche de labellisation pour répondre à un ou plusieurs besoins. Quels sont-ils et comment s'assurer de choisir l'outil le plus adapté aux spécificités de son entreprise ?

Je m'abonne
  • Imprimer

La Responsabilité Sociétale de l'Entreprise (RSE) est définie par la Commission Européenne comme « l'intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes ». La notion de parties prenantes est centrale en RSE et ces dernières - les collaborateurs, les concurrents, le grand public, les partenaires, les investisseurs notamment - vont être au centre de la décision de se faire labelliser et du choix de l'outil le plus pertinent.

Pourquoi se faire labelliser ?

Les labels RSE sont des outils utiles : ils permettent aux entreprises de calculer leur impact, de définir des objectifs et des stratégies, d'évaluer leurs progrès puis de les valoriser. En ce sens, ils permettent à l'entreprise de travailler sur sa performance globale. Cela justifie donc leur popularité actuelle et le nombre important de labels existants. Comment alors choisir l'outil le plus adapté à son besoin ?

Une première étape est l'identification de ce ou ces derniers.

L'objectif est-il :

  • De structurer, autrement dit de travailler sur sa stratégie RSE, sur ses objectifs ou encore sur le suivi de ses actions dans le but de continuer à monter en maturité ?
  • De valoriser sa démarche en interne et/ou en externe et de démontrer son engagement ?
  • De fédérer ses équipes autour d'un projet RSE ?
  • Ou de concurrencer, dans le sens d'obtenir de nouveaux clients, ou d'avoir accès à de nouveaux marchés ?

Attention, il est important de retenir que l'outil le plus structurant ne sera peut-être pas le plus valorisant et vice versa ! L'entreprise doit donc s'interroger sur ses motivations pour ensuite commencer à délimiter le périmètre de recherche du label le plus pertinent.

Quels critères pour choisir le label adapté ?

La Plateforme RSE a publié en 2021 un rapport définissant ce qu'est le label RSE, ses critères de robustesse et ses caractéristiques. Selon elle, les labels RSE peuvent être divisés en quatre catégories : les labels généralistes, thématiques, sectoriels et territoriaux.


Cette typologie est intéressante parce qu'elle permet, en fonction du ou des besoins que l'entreprise a déjà identifiés, de sélectionner le label adapté. L'entreprise souhaite-t-elle agir sur sa stratégie RSE globale ou sur une thématique en particulier ? Souhaite-t-elle un outil reconnu à l'international, au national ou sur son territoire ?

Il est par ailleurs important d'avoir en tête qu'outre le besoin, d'autres critères doivent être pris en considération lors de la sélection du label : la robustesse du dispositif et de l'évaluation, le prix, les ressources à mobiliser en interne ou en externe (avec un cabinet de conseil spécialisé par exemple) et le niveau de préparation nécessaire, ou encore le rétroplanning !

Des recommandations pour les TPE et PME

Pour les TPE et PME, sauf appétence ou sensibilité pour une thématique particulière, je recommanderais le label sectoriel ou le label généraliste. La particularité du label sectoriel est qu'il est souvent porté par une fédération professionnelle, ce qui lui confère une certaine légitimité et robustesse. Qui dit collectifs dit également communautés : beaucoup organisent en effet des événements et rencontres pour échanger entre pairs.

Le label généraliste n'est néanmoins pas à délaisser, loin de là : il permet une photo à l'instant T de ce qui est fait et reste à faire, et de ce qui est bien fait et reste perfectible. Les organismes tiers indépendants réalisant ces audits ont des équipes formées en RSE et formées sur ces référentiels ; celles-ci ont une expérience terrain multisectorielle intéressante.

Dans les deux cas, assurez-vous que le rapport d'audit soit qualitatif, parce qu'il sera la base de votre plan d'action pour une amélioration continue !

Finalement, et une fois l'ensemble de ces éléments pris en compte, lancez-vous. N'hésitez pas à contacter les OTI avec lesquels vous travaillez déjà : beaucoup ont des offres RSE et ils pourront vous orienter.

Pour aller plus loin

Joanna Hayot, auditrice et chargée de mission RSE, a rejoint SGS ICS, la branche Certification du Groupe SGS France, en 2021. Elle est aujourd'hui en charge des produits (certifications et labels) RSE au sein du pôle.




 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

Good News by Netmedia Group

La rédaction vous recommande

Retour haut de page