Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Palais des Thés confirme croissance et engagement

Publié par le - mis à jour à
Palais des Thés confirme croissance et engagement

Maison indépendante, Palais des Thés se développe solidairement en cherchant à être utile à ses salariés, à ses franchisés comme aux fermiers qui récoltent le thé et aux consommateurs qui le boivent. L'enseigne conjugue croissance tranquille et politique RSE ambitieuse.

Je m'abonne
  • Imprimer

Thés noirs, blancs ou verts, venant de Chine, d'Afrique, du Japon ou d'Inde : c'est une offre vivante que propose Palais des Thés avec ses grands crus ou ses collections de thés parfumés concoctés par Mathias Minet, le nez de la maison. « Je me sens davantage chercheur de thés que p-dg », confie volontiers François-Xavier Delmas, son président fondateur, tout juste de retour d'un voyage au Népal.

L'enseigne, qui a vu le jour en 1986 à Paris, assure vendre aujourd'hui 600 tonnes de thés par an. « Nous avons contribué à démocratiser le produit, car à l'époque où nous avons démarré l'activité, l'offre de thés n'existe quasiment pas en France. Sa consommation est taxée de snobisme... Puis le marché s'est ouvert avec le boom du tourisme vers l'Asie », indique l'entrepreneur.

Depuis, les enseignes ont fleuri avec Mariage Frères, Kusmi Tea, etc. Dans ce secteur, Palais des Thés s'est forgé un nom.

Distribution

L'entreprise de 306 collaborateurs confirme une croissance de 12 % sur l'exercice 2020-2021. Un succès dû à une offre produit qualitative, avec plus de 200 variétés de thés disponibles en permanence et une sélection de créations parfumées. « En France, si vous proposez un bon produit, les gens le consomment », témoigne le fondateur qui estime exercer un métier de "caviste". Son credo ? Faire découvrir le thé ! « Nous nous inscrivons dans une démarche active, orientée client, qui consiste à transmettre nos connaissances pour fidéliser et faire en sorte que le client en sache le plus possible lorsqu'il sort d'une boutique », commente-t-il. Pour ce dirigeant, « le commerce de détail n'a de sens que si le choix est généreux et l'accueil hyper soigné ». Comme lors d'une cérémonie du thé. Le produit se prête à l'initiation. « J'ai à coeur que nos centres-villes ne se vident pas de leurs points de vente », glisse-t-il encore.

Aussi, animé par un esprit militant, François-Xavier Delmas développe son entreprise « sans courir après l'argent » selon son expression. À un rythme maîtrisé. Palais des Thés tient à son indépendance et le démontre avec ses 84 boutiques (65 en France dont 32 en franchise, 19 à l'étranger et deux filiales aux États-Unis et en Russie). « Nous avançons main dans la main avec nos franchisés car nous sommes de véritables partenaires. La plupart ouvrent d'ailleurs plusieurs points de vente, nous sommes réciproquement fidèles.»

Palais des Thés devrait poursuivre son maillage du territoire en ouvrant cinq à six points de vente par an. Soit en implantant une seconde boutique dans les grandes villes, soit en ciblant les villes de 70 000 à 100 000 habitants. Un ancien salarié a proposé d'ouvrir un magasin à Quimper, qui a servi de test pour valider ce format.

À l'international, François-Xavier Delmas apprend de ses expériences : « Nous nous sommes cassé les dents à New York, car les Américains ne préparent pas le thé chez eux, ils achètent des boissons chaudes dans la rue ou dans les hôtels. Notre filiale aux États-Unis se positionne en B to B. Nous avons réussi à développer un modèle profitable en ciblant les palaces et en développant l'e-commerce. »

En Europe, en revanche, l'entreprise rencontre son marché en B to C. Très bien implantée en Belgique – avec une dizaine de points de vente –, elle cherche un partenaire pour développer la Flandre. La Suisse fait également partie de ses ambitions, tout comme les Pays-Bas et le Danemark. Quant à l'e-shop de la marque, il réalise 18 % du chiffre d'affaires. Un résultat significatif. « L'entreprise n'a pas trop souffert des confinements, le télétravail incitant les consommateurs à boire du thé », admet le dirigeant qui a tout de même perdu sur le terrain du travel retail. Avant la crise, Palais des Thés fournissait les salons d'Air France, les hôtels Accor et le Club Med.

Lenteur

En ce qui concerne son approvisionnement, Palais des Thés source directement ses thés d'origine. « Nous savons où ils sont faits, comment, par qui et dans quelles conditions », rappelle le fondateur de la marque qui a mis près de dix ans à construire son réseau d'approvisionnement. Il en connaît tous les ressorts : méthodes de pratique agricole, management humain, etc. Certains fournisseurs travaillent avec lui depuis 30 ans. « Le thé est une affaire de lenteur et de fidélité, nous n'allons pas changer de fournisseur parce qu'un fermier propose un tarif un peu moins cher », affirme François-Xavier Delmas.

Auprès des producteurs, l'entreprise mène des actions qui vont de la mise à disposition de compétences au soutien financier. Dans le cadre de son Black Friday For Good en 2020, Palais des Thés a reversé 38 560 euros à l'association Karuna-Shechen de Matthieu Ricard qui met en oeuvre des projets humanitaires pour les populations défavorisées d'Inde, du Népal et du Tibet. Car la politique RSE représente un axe majeur de développement. L'entreprise se veut citoyenne, éthique et responsable depuis son sourcing jusqu'à la commercialisation de ses produits.

Palais des Thés s'est fixé d'atteindre la neutralité carbone et le zéro plastique d'ici cinq ans. Ce qui implique une recherche de matériaux alternatifs. Première étape, les emballages en plastique extérieurs des boîtes métal et des boîtes de sachets mousseline ont d'ores et déjà été supprimés. En boutique, cette démarche passe par la mise en avant de la consommation en vrac et une communication soutenue auprès des clients. Palais des Thés s'est engagé à compenser ses émissions de gaz à effet de serre engendrées par le transport aérien des grands crus, en apportant une contribution financière aux projets soutenus par Action Carbone Solidaire, programme porté par la Fondation GoodPlanet.

Enfin et surtout, le fondateur tient à partager sa passion avec ses équipes. D'ailleurs, les responsables de boutiques sont invités à venir découvrir une plantation dans un pays producteur (pour savoir à quoi cela ressemble) et rencontrer un théier. Pour servir l'ambition de la marque, François-Xavier Delmas multiplie les supports : formations, magazines, podcasts, guides de dégustation, ouvrages. Palais des Thés a fondé "L'École du Thé", présente à Paris, New York et Moscou, pour proposer des cours (dégustation ou approfondissement des connaissances géographiques et culturelles) aux amateurs comme aux professionnels. La marque a créé le métier de sommelier spécialisé, toujours animée par le désir de transmettre.

Palais des Thés

Distributeur de thés

Paris (3e)

François-Xavier Delmas, président, 59 ans

SA › Création en 1986 › 306 collaborateurs

CA 2020 : 46,7 M€

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande

Retour haut de page