Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

[Success Story] CMA CGM, le géant des mers

Publié par Colin de Korsak le - mis à jour à
[Success Story] CMA CGM, le géant des mers

Retour sur le parcours de cette entreprise familiale devenue une multinationale. Du Liban au monde entier, le transporteur maritime s'est développé en réalisant de nombreuses acquisitions stratégiques.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'aventure de la CMA CGM commence en 1978. Le libanais Jacques Saadé s'installe à Marseille pour fuir la guerre à Beyrouth. Il y fonde la Compagnie maritime d'affrètement (CMA), une PME de 4 employés à ses débuts, spécialisée dans le transport de marchandise en Méditerranée. Avec un seul navire, la société relie Marseille à Beyrouth, Livourne et Lattaquié. Puis l'entreprise se développe et étend ses activités à l'Afrique en achetant deux navires : le Ville d'Orient et le Ville du Levant. La mission de la CMA est alors de faciliter le commerce entre l'est et l'ouest de la Méditerranée, grâce au conteneur. L'entrepreneur du Sud de la France a découvert leur utilisation par l'armée américaine et décèle en eux un potentiel commercial.

Dans les années 80, la société se développe rapidement et s'implante en Asie, où Jacques Saadé perçoit le futur du commerce mondial et plus particulièrement en Chine. Par conséquent, le groupe ouvre des bureaux à Manille aux Philippines, à Hong Kong et croit peu à peu en Chine où CMA emploie 2000 salariés à travers ses 63 agences. Après l'Asie le transporteur maritime se focalise sur l'Europe du Nord en passant des accords commerciaux permettant de relier aisément l'Asie. Ainsi, CMA dispose de 8 lignes de transport maritime entre la Chine et l'Europe du Nord, devenant le deuxième leader au monde pour les transports commerciaux entre l'Asie et l'Europe du Nord. De plus, l'entreprise est leader mondial sur la ligne entre l'Asie et la Méditerranée.

Cette vidéo revient sur le parcours de CMA CGM :


La naissance de CMA CGM et des acquisitions stratégiques

En 1996, CMA acquiert la Compagnie Générale Maritime et devient CMA CGM après leur fusion en 1999. Cette société spécialisée dans le transport de passagers, devient exclusivement dédiée au transport de marchandise. Cette acquisition stratégique permet non seulement à l'entreprise de bénéficier de 19 navires supplémentaires mais aussi de s'ouvrir vers l'Amérique. À l'aube du XXIe siècle, le groupe se positionne comme le 12e plus grand conglomérat de transport maritime au monde.

Cette fusion n'est que le début d'une série d'acquisitions stratégiques qui vont renforcer la puissance de l'entreprise et étendre ses activités au reste du monde. Dans les années qui suivent, CMA CGM rachète l'Australian National Line, qui dessert l'Océanie, Mac Andrews, qui dessert l'Afrique de l'ouest, CNC pour Taïwan, Comanav pour le Maroc et Us Lines pour les États-Unis. La société acquiert également OPDR, spécialisé dans la logistique du transport maritime et les trajets courts distance. Enfin, la société rachète NOL, entreprise importante de transport maritime.

Le développement de la logistique et des activités de CMA CGM

Dès la fin des années 90, l'entreprise développe ses propres terminaux portuaires. Puis le groupe se positionne au début des années 2000 sur le transport intermodal en investissant sur des lignes de trains et sur le transport routier.


CMA CGM peut ainsi transporter 120 conteneurs sur un seul train entre Le Havre et Marseille avant de les charger sur un bateau pour l'Algérie, précise l'entreprise. C'est pourquoi la société lance deux branches au début des années 2010, Greenmodal Transport pour rassembler les activités de transport multimodal et CCIS pour le transport terrestre.


La logistique prend de plus en plus de place dans le groupe, qui s'occupe de plusieurs plateformes à travers le monde. Dès 2006, CMA CGM devient le numéro trois mondial du transport maritime. La société qui enregistre des bénéfices records en profite pour inaugurer son nouveau siège social en 2011 à Marseille, la Tour CMA CGM, un building de 147 mètres. En 2017, le fils du fondateur Rodolphe Saadé devient P.-D.G. de l'entreprise. Sous sa direction, l'entreprise acquiert CEVA Logistics, géant de la logistique. En 2021 le groupe se lance dans le transport aérien avec de gros cargos. Plus récemment, la multinationale a fait l'Acquisition de Colis Privé, GEFCO, d'Ingram CLS et de Bolloré Logistics pour renforcer le développement stratégique dans la logistique. Dans cette interview sur France inter, le P.-D.G. du groupe dévoilait ses ambitions :


CMA CGM enregistre des milliards de bénéfices

Aussi, l'entreprise s'est diversifiée en intégrant le monde des médias. Pour renforcer son influence, CMA CGM a fait l'acquisition de La Provence, Corse Matin et est devenu actionnaire de M6. Comme toutes entreprises, CMA CGM s'est adapté à la transformation numérique en développant des applications mobiles, une plateforme d'e-commerce et des conteneurs intelligents. Par ailleurs, la société a créé un incubateur, Zebox, et finance la French Tech Aix Marseille.

Ainsi, l'entreprise est devenue peu à peu un géant en enregistrant par exemple un bénéfice de plus de 20 milliards d'euros en 2022. Elle compte plus de 150 000 employés et est présente sur tout le globe, dans 160 pays. Accusé par certains de ne pas payer assez d'impôts au vu de ses superprofits, CMA CGM répond en mettant en avant sa politique salariale.

 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

Good News by Netmedia Group

La rédaction vous recommande

Retour haut de page