Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

[Billet d'humeur] En visio, comment désactiver sa caméra sans passer pour un goujat ?

Publié par le - mis à jour à
Video conference in the business team meeting at Covid-19 and Coronavirus crisis
© © Robert Kneschke
Video conference in the business team meeting at Covid-19 and Coronavirus crisis

Vous vous regardez dans le miroir : pas beau à voir. Sale nuit. Les tisanes relax, c'est l'arnaque. Un grand café, c'est bien mieux. Vous posez votre tasse sur la table du salon et lancez Teams. Vite ! Votre visio démarre dans 5 minutes...

Je m'abonne
  • Imprimer

Teams ouvert, la première chose que vous voyez, c'est la face que vous devrez arborer en réunion. On a beau être familier avec soi-même, c'est parfois une claque. La lumière de la caméra est bien plus cruelle que celle de votre salle de bains. Vous hésitez à désactiver la caméra. Mais on vous attend. Votre petite agence digitale a réuni tout son effectif pour le kick off du nouveau site. Marina, votre chief digital officer, a vérifié trois fois que vous serez bien présent. Du bout des doigts, vous cliquez sur "Rejoindre la réunion".

Tung ! Marina est connectée. « Tu m'entends Philippe ? » (en visio, on ne se dit pas tout de suite « Bonjour » mais « Tu m'entends ? »). « Oui je t'entends, Marina. » L'agence rapplique. Tung ! JK Tung ! KL Tung ! AM.

Arrive ce moment malaisant en visio où une mosaïque de visages pixélisés apparaît. Marina commence : « Vous m'entendez tous ? (Hochement de tous). Bon (...) Alison ? » (Alison mène le projet côté agence). Alison répond mais personne ne l'entend. « Heu, ton micro, Alison », dit JK. Quelqu'un qui parle sur mute, ça ne fait pas de bruit, mais ça met de l'ambiance. On se moque gentiment. Alison démarre ses slides détendue.

Les participants sont focalisés sur le document partagé et leurs têtes sont réduites au format timbre-poste. Vous en profitez pour répondre à vos emails en prenant soin de désactiver votre micro 15 minutes plus tard, Alison a fini. Les visages sont plus gros à l'écran. On discute des next steps, vous n'écoutez pas vraiment car le tableau derrière la tête d'Alison vous intrigue. Elle, ne voit pas que vous la regardez. Et vous, vous n'avez pas vu que Patrick a cherché à vous joindre ! Quatre jours que vous lui courrez après. Vous devez le rappeler. Mais comment vous extirper de cette visio sans passer pour un goujat ?

Vous pourriez prétexter un problème de bande passante. Mais c'est difficile, vous n'êtes pas censé vous connecter depuis une grotte. C'est une parade d'étudiant, pas de boss. Vous pourriez plutôt invoquer une économie pour l'environnement. Éteindre sa caméra limite son empreinte, l'argument est légitime. Mais pas là, pas en pleine réunion. Et on ne tourne pas le dos à un prestataire avec qui on démarre un projet.

Les visios vous fatiguent. Veiller à sa posture, son regard, son corps, pendant une heure, c'est une performance - de l'anglais to perform, jouer un rôle -on est comme sur scène, mais figé sur une chaise et coupé du corps des autres. Cette isolation sensorielle est frustrante. Les esprits sont ensemble mais nos corps sentent que nous ne le sommes pas. La preuve ? Vous n'avez pas vu les poings de Marina se crisper quand elle a vu que vous n'écoutiez pas, ni les jambes d'Alison se tortiller de malaise quand vous scrutiez son tableau. Elle a cru que vous la matiez. Il n'est pas nécessaire de désactiver sa caméra pour passer pour un goujat.

 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

Good News by Netmedia Group

La rédaction vous recommande

Retour haut de page