Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

L'entrepreneuriat séduit toujours

Publié par Céline Tridon le | Mis à jour le
L'entrepreneuriat séduit toujours

Malgré le contexte de crise, un Français sur trois est dans une démarche entrepreneuriale. Cet engouement, loin de s'essouffler, témoigne de la volonté de prendre sa vie professionnelle en main, d'après l'Indice Entrepreneurial Français, présenté par Bpifrance le jeudi 9 décembre 2021.

Je m'abonne
  • Imprimer

Pour certains, c'est déjà plus qu'une idée, ils ont la volonté de créer une entreprise : ce sont les intentionnistes. D'autres ont déjà franchi le pas de l'entrepreneuriat, ce sont des chefs d'entreprise accomplis. Et il y a les porteurs de projet, les anciens dirigeants... Tous constituent le tissu entrepreneurial tricolore, auquel se sont intéressés Bpifrance et l'Ifop, à l'occasion du nouvel Indice Entrepreneurial Français (IEF), dévoilé le jeudi 9 décembre 2021. Et le premier enseignement que tiennent à mettre en avant les experts, c'est que malgré la crise, l'entrepreneuriat remporte encore un certain plébiscite. 30 % des personnes interrogées se disent en effet dans une démarche entrepreneuriale. " Pour cette étude, nous avons aussi posé la question de l'impact de la crise sanitaire sur la situation professionnelle : un impact qui existe pour 81 % des répondants, précise Philippe Mutricy, directeur des études de Bpifrance. Il est le fil rouge de cet IEF, car 22 % estiment que cela a joué sur la volonté de travailler à son compte, de créer ou de reprendre une entreprise. Ainsi, nous constatons que la crise a un impact sur la vie professionnelle des Français, pas sur leur volonté d'entreprendre. "

La crainte du stress et de l'échec

En 2016, 32 % des Français se disaient dans l'entrepreneuriat, 30 % en 2018 : soit un taux qui n'évolue que peu. En revanche, dans les Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), ils étaient 14 % en 2018, mais 20 % en 2021. Et la moitié des 18-30 ans suivent un projet entrepreneurial.

L'engagement est nettement plus fort chez les hommes : il concerne 1 homme sur 3 pour 1 femme sur 4. Toutefois, l'implication féminine a progressé de 3 points depuis 2018, et davantage encore pour les habitantes des QPV (respectivement 14 % contre 9 %). " Cette enquête démontre qu'il nous faut collectivement étendre notre action pour suivre la tendance structurelle d'une population française qui se tourne résolument vers l'entrepreneuriat. C'est une certitude, il va y avoir de plus en plus d'entrepreneurs en France ", estime Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance.

Ceux qui ne se sont pas lancés, ou ne prévoient pas de le faire, mettent en avant des freins liés à une prise de responsabilités trop importante ou à un stress accru. Ils craignent également l'échec et la perte de revenus.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande