Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

ETI

  • Imprimer

L'ETI

L'ETI (entreprise de taille intermédiaire) est une catégorie d'entreprise située entre une PME et une grande entreprise. Cette classification est effectuée en fonction du nombre de salariés, du chiffre d'affaires ou du total de bilan. Les ETI sont considérées par beaucoup d'économistes comme un atout pour la croissance d'un pays.

Critères nécessaires à l'ETI

Une entreprise est dite de taille intermédiaire (ETI) lorsqu'elle emploie entre 250 et 4 999 salariés. En supplément, l'un de ces deux critères doit être rempli :

  • Le total de son bilan ne dépasse pas 2 milliards d'euros ;
  • Son chiffre d'affaires ne dépasse pas 1,5 milliard d'euros.

Il existe cependant une exception. Une entreprise ayant moins de 250 salariés sera considérée comme ETI si ces deux conditions sont réunies :

  • Son chiffre d'affaires dépasse 50 millions d'euros ;
  • Le total de son bilan dépasse 43 millions d'euros.

Les données prises en compte sont celles en vigueur à la date de clôture des comptes.

Le chiffre d’affaires d’une ETI est le total des gains qu’elle génère. Son calcul se réalise chaque année afin d’avoir une vision globale des résultats. Les opérations n’incluent pas les charges de l’enseigne. La capitalisation des ETI est à la fois patrimoniale et familiale. Ces enseignes sont en mesure de se développer à l’internationale. Leur organisation et leurs stratégies assurent leur pérennité. Ainsi, un actionnariat familial génère des bénéfices pour les générations à venir.

ETI : un indicateur de la compétitivité d'une économie

La catégorie ETI a été créée suite à la loi de modernisation de l'économie de 2008. L'apparition de cette classification répond à un besoin de suivi économique. En effet, les capacités de production des ETI leur permettent d'exporter et leur petite taille les rend plus aptes à innover. La présence de nombreuses ETI dans un pays rend donc son économie plus compétitive. En Allemagne, les ETI sont appelées Mittelstand et représentent une véritable force économique. Certains voudraient s'inspirer de cet exemple pour développer le nombre d'ETI en France.

La classification de la taille de l’entreprise intermédiaire n’est pas un blocage pour son existence et son développement. Le problème réside souvent dans la création d'entreprise. Les ETI subissent souvent des blocages au niveau des démarches administratives et fiscales liées à la réglementation française. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le nombre des ETI est réduit dans l’Hexagone par rapport à d’autres pays comme l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie. L’évolution régulière du régime juridique et fiscal représente également un frein pour le déploiement des entreprises de taille intermédiaire.

Les lourdeurs réglementaires liées à la création des ETI ne les empêchent pas de contribuer activement à l’économie française. En plus d’employer plus de 500 salariés, ces enseignes créatrices d’emplois jouent un rôle majeur en termes d’exportation. Elles génèrent plus de 30% de la totalité du CA à l’export en France, et plus de 25% de la valeur ajoutée sur la totalité des entreprises.

Contenus sur le même sujet

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Retour haut de page