Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Activité normale

  • Imprimer

L'activité normale est déterminée par la capacité de production d’une entreprise. Elle s’oppose à la sous-activité qui se manifeste par une activité plus faible qu'à l'habitude, alors que les conditions d’exploitations sont normales.

Activité normale : définition

L’activité normale est le niveau d'activité devant être atteint pendant une période, dans des conditions d'exploitation jugées normales compte tenu du potentiel existant. Elle ne correspond généralement pas au niveau maximal théorique d'activité. Elle est utile dans la méthode de l'imputation rationnelle des charges fixes et dans la méthode des coûts préétablis notamment.

Il existe une différence entre activité normale et activité réelle.

L'activité normale peut correspondre à l'activité prévisionnelle. Celle-ci correspond au volume des ventes possibles suivant deux horizons :

  • À court terme : l'activité considérée comme normale est le niveau de production nécessaire pour satisfaire le volume des ventes prévisionnelles.
  • À moyen terme : l'activité considérée comme normale est déterminée sur la base des prévisions de vente sur plusieurs années.

La méthode de l’imputation rationnelle

La détermination de l’activité normale d’une entreprise est étroitement liée à la méthode d'imputation rationnelle. Elle consiste à inclure dans les coûts de fonctionnement les charges fixes correspondant à un niveau d'activité jugé comme normal. Cela permet de déduire l'influence du niveau d'activité sur les coûts.

Chaque entreprise détient un niveau d'activité qu'elle ne peut pas dépasser dans les conditions normales. Ce niveau d'activité est appelé « capacité théorique ». On parle de capacité théorique, car dans la pratique, c’est-à-dire dans la réalité, ce niveau est rarement atteint.

La méthode d’imputation rationnelle repose sur la notion d'activité normale, mais aussi sur le coût des charges variables et des charges fixes. Les charges variables sont considérées dans leur totalité, tandis que les charges fixes dépendent du niveau d'activité réelle.

Calcul de l’activité normale

Pour évaluer le niveau d’activité normale, il convient de calculer en amont l’imputation rationnelle des charges fixes sur les coûts de revient dans le rapport :

Activité réelle/ Activité normale

On obtient ainsi le coefficient d’imputation rationnelle. Ce dernier est utilisé comme coefficient de pondération pour imputer les charges fixes. Les différences d’imputation sont calculées selon la formule :

Différence d’imputation = charges réelles – charges imputées

Une différence positive indique une augmentation des coûts (activité réelle supérieure à l’activité normale).

Une différence négative indique une diminution (activité réelle inférieure à l’activité normale).

Si le niveau d'activité réelle est inférieur à celui d'activité normale, alors une partie des charges fixes n'est pas imputée aux coûts de l'entreprise. Dans le cas contraire, il est question de surplus de charges fixes qui sera imputé aux coûts de l'entreprise (boni de suractivité).

Contenus sur le même sujet

La rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Retour haut de page