Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Chefs d'entreprise : préparez bien vos impôts !

Publié par Brand Voice le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
brandvoice Chefs d'entreprise : préparez bien vos impôts !

Dirigeant d'entreprise, vous avez à coeur de vous acquitter correctement de vos impôts. Sauf que, malheureusement, vous n'avez aucune idée de la marche à suivre. Découvrez les différents impôts à payer en tant qu'entrepreneur, et ce, que vous soyez soumis à l'Impôt sur le revenu (IR) ou autres.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les bénéfices industriels et commerciaux

Si vous êtes soumis à l'impôt sur le revenu, le chiffre d'affaires doit être mentionné sur la fiche n° 2042C-PRO. Attention cependant... Cela n'est vrai que pour celles et ceux tombant sous le joug de la microentreprise. Pour les adhérents au système du réel, il faudra remplir une déclaration de résultats et la transmettre au plus tard deux jours ouvrés après le 1er mai.

Est-ce que vous êtes plutôt soumis à l'impôt sur les sociétés ?

Dans ce cas de figure, la marche à suivre est légèrement différente. Souscrivez à une déclaration professionnelle de résultats et faites-y joindre quelques documents. Ensuite, envoyez-la en ligne dans les trois mois qui suivent la clôture de l'exercice ou deux jours ouvrés après le 1er mai.


Et là, il se peut que vous soyez en proie à des doutes... Pour les néophytes, la nature du régime peut être un mystère. C'est pourquoi les experts recommandent de tout savoir sur l'impôt avant d'effectuer un virement. Ainsi, vous serez sûr de payer le juste montant.


Les bénéfices non commerciaux (BNC)

Dans le cas où vous seriez un contribuable sous couvert du régime déclaratif spécial BNC, munissez-vous d'une déclaration n° 2042C-PRO. Dessus, inscrivez l'intégralité du chiffre d'affaires réalisé au cours de l'exercice financier.


En revanche, pour les entrepreneurs ayant opté pour la déclaration contrôlée, la procédure est radicalement différente. Remplissez une déclaration professionnelle de résultats et transmettez-la en ligne. Pour ne pas subir de pénalités, le dépôt doit être fait au plus tard deux jours ouvrés après le 1er mai.


Les bénéfices agricoles

Pour les entrepreneurs au régime du forfait, c'est extrêmement simple. Il suffit de déclarer vos revenus et de déposer le document au plus tard le 1er avril. À l'inverse, ceux qui sont sous les régimes du réel et du simplifié, devront remplir une déclaration et l'envoyer au plus tard deux jours ouvrés le 1er mai.


Les autres impôts à payer

En plus des frais susmentionnés, il faut garder à l'esprit que d'autres taxes sont à régler. C'est par exemple le cas de :

-la contribution économique territoriale : composée de la Cotisation financière des entreprises (CFE) et de la Cotisation sur la valeur ajoutée (CVAE), cette taxe permet de financer le développement des régions où sont implantées les compagnies ;

-la CFE : au plus tard le 31 décembre, il est nécessaire de souscrire à une déclaration n° 1447 C ;

-la CVAE : si les revenus annuels de votre entreprise dépassent les 152 500 €, remplissez et transmettez la déclaration n° 1330 au plus tard deux jours ouvrés après le 1er mai ;

-l'Imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (IFER) : ne concernant que les énergies exerçant dans le transport, les télécommunications et l'énergie, cet impôt est à solder au plus tard le 2e jour ouvré après le 1er mai.



Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG