Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Rebond marque des buts avec ses ballons écoresponsables et made in France

Publié par Julien Ruffet le | Mis à jour le
Rebond marque des buts avec ses ballons écoresponsables et made in France

Rebond réimplante une production de ballons de sport en France. Aussi, grâce à des partenariats avec des associations et en utilisant des produits recyclés, l'entreprise veut en faire un produit écoresponsable. Une initiative sportive et artistique qui souffle sa deuxième bougie...

Je m'abonne
  • Imprimer

85 % de la production mondiale de ballons vient du Pendjab, un état indien en bordure du Pakistan. "Avec Rebond, nous avons eu l'ambition de faire du ballon de sport un produit écoresponsable", explique Simon Mutschler, le fondateur de l'entreprise qu'il a pensée en lien avec le contexte environnemental et écologique. "Nous voulons rebondir en faisant différemment, s'amuse l'ancien rugbyman. Cela passe par la réimplantation d'une production en France."

Entre l'Inde et Nantes

Le but n'est pas de tout rapatrier en France... Avec une chaîne de production en Loire-Atlantique, des matériaux qui viennent de l'Ain et des partenaires industriels dans le Nord, Rebond se rapproche du bleu blanc rouge. Mais cette production reste complémentaire à l'asiatique. "La priorité reste l'écoresponsabilité et cela ne signifie pas forcément produire localement. Aller chercher un savoir-faire historique pour le rapatrier chez soi relève plutôt du pillage industriel", s'exclame Simon Mutschler.

On ne tire pas les fruits du ballon si facilement... Pendant leurs études, Louis Guillizzoni et Simon Mutschler s'aventurent en Inde durant 5 mois pour comprendre les différentes étapes de fabrication, l'import et l'économie du secteur. "A partir de là, nous avons créé SG Ball en 2013, afin de produire des ballons pour les autres. Puis nous avons souhaité allier le tout avec nos valeurs personnelles, c'est-à-dire plus d'éthique et d'impact", ajoute le cofondateur.

Basés à Nantes, les deux trentenaires créent Rebond en 2019 grâce aux fonds de SG Ball et une campagne Ulule de 25 000 euros. Dès lors, ils collaborent avec des artistes et des clubs pour communiquer des messages forts. "Dernièrement, le partenariat avec le PSG a permis de financer la fondation PSG, qui aide les enfants défavorisés ou malades. Nous allons bientôt sortir des ballons pour la fondation Abbé Pierre. Nous sommes également membres de 1 % for the planet, pour verser sur chaque vente 1 % à l'environnement", ajoute Simon Mutschler. Sur la première année d'exploitation (depuis avril 2021), l'entreprise aura construit 1 000 ballons.

Attention aux salariés et à l'environnement !

Au Pendjab, Rebond travaille sur le sourçage des matériaux, une pratique qui leur vaut l'obtention du label Fare Trade, garantissant notamment le bon traitement des salariés. Distribué sur leur site e-commerce et dans les boutiques des marques collaboratrices, cet artisanat haut de gamme séduit aussi les entreprises pour les cadeaux d'affaire, à l'instar de Backmarket et Betclic. Le concept a aussi rayonné en Europe avec des demandes dans des clubs européens comme le Bayern Munich, Manchester United ou encore le Borussia Dortmund. Les clubs sont les porte-parole du projet. "Il y a rapidement un aspect social, car nous signons des partenariats et cela génère des relais médiatiques", explique le dirigeant. Même si les ballons sont design et peuvent être utilisés comme objets de décoration, ils sont certifiés par les normes internationales de compétition et peuvent donc être utilisés lors de matches !

Avec leurs ballons de rugby, foot et basket allant de 49 euros pour les séries provenant d'Inde à 380 euros pour la collaboration avec le PSG réalisée en France, Rebond réfléchit déjà à réaliser une nouvelle campagne de crowdfunding en 2022, cette fois-ci plus conséquente. Avec un objectif : sortir des ballons 100 % recyclés. "Aujourd'hui, nous récupérons du lino, des tableaux de bord de voiture ou d'autres matériaux. Mais nous nous rendons compte aussi que les clubs achètent énormément de ballons chaque année et les jettent en fin de saison. Nous aimerions pouvoir tous les recycler et donc produire des ballons neufs avec des usagers", conclut Simon Mutschler.

Rebond

Ballons de sport recyclés

Louis Guillizzoni (36 ans) et Simon Mutschler (35 ans)

Nantes (Loire-Atlantique)

SARL > Création en 2019 > 10 salariés sur SG Ball et 1 sur Rebond

Projection CA 2021 : 150 000 / 200 000 euros

Projection CA 2022 : 450 000 / 500 000 euros

Étapes de fabrication d'un ballon en images :


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande