Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

5 start-up qui aident les commerçants à mieux communiquer

Publié par Amélie Moynot le

Envoyer à ses clients, le bon message au bon moment : une clé pour gagner en performance. C'est ce qu'ont bien compris ces start-up, qui veulent aider les commerçants à communiquer en temps réel avec leurs clients, grâce à la géolocalisation. Focus sur cinq outils qui vous rendront plus efficaces.

Je m'abonne
  • Imprimer

Bealder

S'inviter directement dans la poche de ses clients. C'est ce qu'invite à faire Bealder. Lancée en juin 2014 par la société du même nom, cette plateforme marketing qui permet d'envoyer aux visiteurs d'un point de vente, via leurs smartphones, des messages personnalisés : messages de bienvenue, promotions tenant compte du rayon où ils se trouvent. Une communication en temps réel qui vise à optimiser les ventes sur place.

Autre volet de l'offre : une solution d'analyse de données, visant à aider les commerçants à mieux cerner la fréquentation de leurs points de vente (nombre et fréquence des visites, temps passé, etc.) dans le but d'augmenter leurs revenus " jusqu'à 20 % ", promet Bealder. Ces données sont recueillies via notamment les réseaux wifi, et accessibles, pour le commerçant, sur une plateforme en ligne dédiée.

Prix : à partir de 89 euros par mois pour l'offre de diffusion de messages personnalisés et de 29 euros par mois pour l'offre d'analyse de données


Sweepin

Envoyer des messages personnalisés aux clients via leur smartphone, c'est aussi ce que permet de faire Sweepin. Développé par la SAS Solo Agilis, ce service, lancé en Bourgogne en février 2015, entre actuellement dans une phase de déploiement à plus grande échelle avec l'appui de la CCI locale. Un service qui fonctionne à la fois dans le point de vente - grâce notamment aux beacons, des balises bluetooth installées en magasin - et hors du point de vente dans un rayon de plusieurs kilomètres. Une façon à la fois d'attirer les passants et ainsi de créer du trafic en boutique, tout en fidélisant les clients et prospects par l'envoi de messages ciblés (texte, image, vidéo, carte de fidélité, etc.)

Le plus ? Un système automatique de récompense de visites en point de vente, qui permet de faire apparaître automatiquement un tampon sur la carte virtuelle d'un client à chacun de ses passages, dans la limite d'un par jour. De quoi le fidéliser encore davantage.

Côté analyse de données, le commerçant reçoit chaque semaine un récapitulatif des visites ainsi que les statistiques de réception de ses campagnes.

Prix : à partir de 30 euros par mois

Rue Centrale

Construire sa communauté de clients (+ 80 à 200 par mois en moyenne) et booster son activité (80 à 120 couverts supplémentaires par mois pour un restaurant par exemple) et donc son chiffre d'affaires. C'est la promesse de Rue Centrale avec une application mobile grand public gratuite (disponible ici et ) qui référence, depuis début 2015, l'ensemble des offres, actualités et bons plans des commerçants de quartier. Une fois référencé, le commerçant dispose d'une application dédiée et d'un back-office qui lui permettent de configurer et diffuser les informations auprès de sa communauté.

Le plus ? Il est possible de choisir l'option avec tablette, c'est-à-dire de faire installer dans son point de vente, un terminal mobile servant à récupérer l'adresse mail ou le numéro de mobile des clients et prospects, afin de leur envoyer un lien de téléchargement de l'application. Une façon de recruter en direct de nouveaux consommateurs potentiels.

Lancée à Marseille, l'application est désormais également accessible à Aix-en-Provence, Avignon et Lille. Au total, près de 300 commerçants l'utilisent. En partenariat avec La Poste, elle doit être déployée à l'échelle nationale à partir de septembre prochain. L'objectif à plus long terme est d'ouvrir 40 villes en France d'ici à fin 2017.

Prix : à partir de 29 euros par mois (44 euros par mois avec tablette)

Shoops

Une autre offre pour diffuser des bons plans à ses clients, du côté de Lyon cette fois : Shoops, lancée en mars 2015 par la société du même nom. Le principe est simple : après souscription au service, la gestion des offres et des informations sur le commerce (profil, adresse, horaires d'ouverture) s'effectue via une interface dédiée, laquelle permet aussi de suivre les retombées pour chaque offre (nombre de vues, d'ajouts en favoris, etc.)

La spécificité de Shoops, c'est son modèle à la performance, c'est-à-dire qu'elle propose un paiement au clic (pas d'abonnement ni de forfait). Autre plus : il est proposé, sans frais supplémentaire, un suivi par un ambassadeur qui peut aider pour optimiser la diffusion des informations ou même prendre en charge la création d'événements.

Shoops compte aujourd'hui quelque 800 commerçants partenaires, tous secteurs d'activité (bars-restaurants, boutiques de prêt-à-porter, épiceries fines, etc).

Prix : c'est le commerçant qui établit son budget, sachant qu'à chaque fois qu'un consommateur clique sur l'offre, 0,20 centimes d'euros sont décomptés du montant investi au départ. Lorsqu'il n'y a plus de crédit, les offres ne sont plus visibles dans l'application.


Ma Rue Connectée

Vous n'avez pas le temps de communiquer sur les réseaux sociaux et cherchez quelqu'un qui puisse le faire à votre place ? C'est la vocation de Ma Rue Connectée. Lancé par l'association JNOSC (Les Journées nationales des objets et services connectés), ce service se présente comme un réseau social dédié aux commerçants.

L'idée est d'offrir un community management mutualisé à l'ensemble des commerçants d'un quartier. L'objectif est d'aider ces professionnels à booster leur visibilité tout en mutualisant leurs coûts, et aussi de dynamiser un quartier en rendant accessible les offres des points de vente. Possibilité aussi, pour le commerçant, de diffuser lui-même ses informations et promotions via le réseau.

Le plus ? L'inscription ouvre droit à la visite mensuelle d'un coach numérique, chargé notamment de prendre des photos du commerce et des produits.

Après une phase de tes entre octobre 2015 et mars 2016, Ma rue connectée sera lancé à grande échelle en septembre prochain.

Prix : 30 à 40 euros par mois (avant déduction fiscale de 66 %, Ma rue connectée ayant le statut d'association)

A lire aussi :

- 6 start-up qui vous aideront à vendre plus
- 6 start-up qui bousculent le commerce connecté
- 7 solutions pour choyer vos clients

Visuel : campagne Ma Rue Connectée sur Ulule, 2015

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet

Retour haut de page