Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Marge brute d'autofinancement

  • Imprimer

La marge brute d’autofinancement

Indicateur du compte de résultat, la marge brute révèle la différence entre le prix de vente et le coût de revient d’un produit ou service. Puisqu’il n’existe aucune norme en termes de définition de cet indicateur, son interprétation diffère en fonction des coûts de revient et du secteur d’activité concerné. Quant à la marge nette, elle est obtenue à l’aide du rapport du résultat net et du chiffre d’affaires. Elle concerne un exercice comptable et sert à déterminer la rentabilité d’une société.

Qu’est-ce que la marge brute d’autofinancement

La marge brute d’autofinancement figure parmi les indicateurs qui servent à évaluer l’autonomie financière d’une société. Elle représente, en effet, le résultat net obtenu après détermination de l’impôt. À noter que les amortissements ainsi que les provisions sont pris en compte lors du calcul de la MBA.

Expression ambiguë destinée à l’origine à remplacer l’expression cash-flow, la MBA peut être obtenue en ajoutant les dotations aux amortissements, les dotations aux provisions (en totalité ou en partie) et le résultat net de l’exercice (après impôt).

La MBA avant impôt mesure la véritable capacité d’autofinancement de l’entreprise (ou cash flow net global).

Calcul de la MBA

La MBA et le cash-flow sont des ratios majeurs utilisés lors de l’évaluation financière d’une société.

Voici la formule de la marge brute d’autofinancement :

MBA = résultat net + dotation aux amortissements + variation des provisions

À retenir qu’il existe une légère dissimilitude entre MBA et Cash-flow. Au cours d’un exercice, la MBA ne prend pas en compte les décaissements et les encaissements.

Marge brute d’autofinancement vs capacité d’autofinancement

La capacité d’autofinancement tient compte des dotations aux provisions en cas de dépréciation d’actifs. Quant à la marge brute d’autofinancement, elle est relative au mode de gestion des provisions de la société.

Pourquoi déterminer la MBA

Le calcul de la marge brute d’autofinancement est nécessaire afin d’évaluer la trésorerie d’une entreprise.

Sachez que la détermination du cash-flow est à la portée des investisseurs. L’évaluation de cet indicateur est indispensable pour connaître la capacité d’une société à :

  • Rembourser des emprunts?;
  • Verser les dividendes aux associés?;
  • Financer son développement?;
  • Financer de nouveaux investissements.

À noter que la comparaison des MBA de deux sociétés œuvrant dans des domaines différents n’est pas pratique. En effet, avec les entreprises de services, l’amortissement est minime, ainsi, le cash-flow est faible. En revanche, dans les groupes industriels qui possèdent des machines de production, la MBA est plus importante.

Contrairement au bilan, la MBA et le compte de résultat se mesurent sur une période définie.

Sachez que le calcul de la MBA est basé sur l’EBE, ou excédent brut d’exploitation. Ce dernier est un indicateur qui sert à quantifier le cash-flow d’une entreprise. Il permet, en effet, de développer un outil de production et de rémunérer les capitaux propres et empruntés.

Contenus sur le même sujet

La rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG