Recherche
Magazine Be A Boss
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Actif amortissable

  • Imprimer

L’actif amortissable est un bien dont la valeur se déprécie avec le temps et dont la dépréciation est estimable comptablement et fiscalement. Un actif est dit amortissable en raison de son usure physique ou de l’évolution technique. Focus !

Actif amortissable : définition et exemple

L’actif amortissable est constitué de tous les éléments immobilisés qui se déprécient nécessairement avec le temps et pour lesquels il convient de procéder à la constatation comptable de la perte de valeur qu'ils subissent. Autrement dit, l'actif amortissable se compose essentiellement des immobilisations corporelles à l'exception, le plus souvent, des terrains. En effet, si les terrains et les immeubles ne sont pas amortissables, les véhicules sont un exemple d’actif amortissable. Il en est de même pour les ordinateurs, puisque leur valeur diminue au fil du temps.

L'actif ammortissable conserve une valeur au-delà de la période d’un an avec une valeur unitaire excédant un certain seuil. A contrario, l’actif non amortissable est un actif qui ne se déprécie pas au fil du temps. Il correspond à un bien ou un actif immobilisé qui ne fait pas l’objet d’une perte de valeur.

Quelles sont les immobilisations amortissables et non amortissables ?

Une immobilisation est amortissable lorsque son utilisation prévue par l’entreprise est déterminable et qu’elle est limitée dans le temps. Toutes les immobilisations corporelles sont généralement amortissables, sauf les terrains et les œuvres d’art. Les immobilisations dites amortissables sont :

  • Les installations et les constructions générales, ainsi que les agencements ;
  • Le mobilier ;
  • Les matériels et équipements industriels ;
  • Les matériels informatiques et les matériels de transport.

Certaines immobilisations incorporelles sont également amortissables :

  • Les sites internet ;
  • Les brevets d’invention et licences ;
  • Les logiciels et coûts de développement…

Il existe également des biens qui ne sont pas amortissables. Ils concernent tous les actifs de l’entreprise qui peuvent être conservés de manière durable. L’amortissement de ces immobilisations ne peut pas être effectué chaque année. Les immobilisations non amortissables sont :

  • Les terrains ;
  • Les fonds de commerce ;
  • Le droit au bail ;
  • Les immobilisations financières.

Contenus sur le même sujet

La rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

Retour haut de page